Affaire « Sable Mining » : Les révélations de Papa Koly Kourouma… (Interview)

Papa Koly Kourouma lors de la campagne électorale de 2015  Photo-Africaguinee.com

CONAKRY- C’est une grande révélation que vient de faire le Ministre d’Etat Papa Koly Kourouma. Le leader du parti « Générations pour la Réconciliation, l’Union et la Prospérité » a fait des confidences sur l’affaire de l’avion qui aurait été affrété au Président Alpha Condé par les dirigeants de la société « Sable Mining ». Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM : El hadj Papa Koly Kourouma bonjour !

PAPA KOLY KOUROUMA : Bonjour Monsieur Souare !

Quelle lecture faites-vous de la polémique soulevée autour d’un éventuel troisième mandat pour le Président Alpha Condé ?

Elle est absurde. Alpha sait mieux que quiconque comment la constitution actuelle dans laquelle il tire sa légitimité a été forgée. Il sait qu'elle a été taillée sur mesure pour répondre à l'appétit des hors compétition en 2010.

Aussi longtemps que cette question d'un troisième mandat a tourné dans la tête des guinéens, monsieur Alpha s'est abstenu d'en parler.

La bourde lors de la sortie ratée de ''Elhadj  gaspari'' est imputable à l'honorable Damaro ,car  c'est lui le géniteur de la fameuse phrase qui sème la polémique dans la cité.

L’actualité guinéenne reste aussi marquée par ce scandale de corruption qui touche le fils du Président Alpha Condé. Quel commentaire en faites-vous ?

En fait c'est la façon contournée de dénoncer le président Alpha. C'est lui qui doit s'expliquer et non le pauvre fils qui n'est qu'un prête nom.

Confirmez-vous avoir piloté un avion venu du Libéria lors de la campagne de l’élection présidentielle de 2010 ?

C'était un hélicoptère russe basé en Sierra Leone qui est venu nous trouver à Nzérékoré avec à son bord des corned-beef et des boîtes de sardine, la veille de notre départ pour Yomou -Diecke –Beyla-Senko.

C'est par curiosité que j'ai voulu visiter le cockpit. Arrivé donc là, j'ai pu relever un plan de vol contraire à notre routing.

À ma question de savoir où on va, la réaction et la réponse du pilote commandant m'ont parues un peu pas normales. Il n'avait ni carte de la région ni GPS. C'est en ce moment que j'ai pris la décision de mettre le copilote dehors, lui commandant à la place copilote et j'ai pris la place du commandant en optant pour le vol à vue et en me faisant assister par un de mes militants le Vieux "Niakoye Géomètre "qui connaît très bien la région.

Nous avons pu faire Yomou-Diecke-Beyla sans problème. Pour des raisons d'insuffisance de carburant on a annulé l'étape de Senko.

Rassuré que le carburant qu'il y avait à bord ne pouvait faire que Beyla – Kankan, j'ai remis le commandant à sa place en lui disant que je l'ai à l'œil sans donner la moindre explication à mon KOROKÈ (Alpha Condé, Ndlr), le sachant très peureux.

Arrivé à Kankan, les pilotes qui avaient compris que j'ai compris leur jeu, ont abandonné notre candidat et ont pris la fuite très tard la nuit.

Très tôt le lendemain mon KOROKÈ m'a appelé pour me dire que l'avion a disparu ; je lui ai juste dit que c'est ce qui était bon pour nous, ni plus ni moins. Un autre avion a été trouvé pour assurer le reste du programme.

 Est-ce que cet avion appartenait à la société Sable Mining ?

Je ne sais pas, mais c'est facile de le savoir. Il y a que pour l'organisation de ce voyage de campagne, le président Alpha m'avait mis en rapport avec Mohamed Condé et Bouba Sampil, pour répondre à des questions techniques des gens non loin de sable mining.

Le Président Alpha Condé s’est défendu d’avoir fait appel à un quelconque cabinet de communication. Avez-vous un petit commentaire ?

Mais il ne nie pas qu'un cabinet s'est occupé de sa campagne ? Tout dernièrement la presse française évoquait la maison de communication Havas comme celle qui s'est occupé en 2010 de la campagne présidentielle guinéenne du candidat Alpha Condé. Ce que Jean- Dorent cadre dirigent de Havas ne nie pas .

Pourquoi selon vous le Chef de l’exécutif guinéen a du « mépris » pour la presse de son pays ?

Si c'est le cas, c'est maintenant. En fait, il veut faire croire qu'il n'a pas besoin de la presse. Ce n’est pas vrai, si non pourquoi prendre son temps pour animer une conférence de presse. Ce n'est pas encore vrai quand il il dit qu'il n'écoute pas la radio, il ne lit pas les journaux. Il est même au courant de ce qui se passe dans vos rédactions avant publication. Il connaît pratiquement la ligne directionnelle de chaque organe.

Un mot sur le projet d’alliance en vue entre le parti GRUP et le PEDN de Lansana Kouyaté…

A la suite des différentes rencontres que nous avons eu avec le président Kouyaté, il a été projetée la création d'une alliance politique de l'opposition. Une ébauche des textes fondant cette alliance à été adressée à la direction de toutes les structures intéressées pour lecture et proposition d'amendement avant adoption et signature.

Cette alliance vise la mise en commun de nos efforts pour défendre les valeurs démocratiques dans notre pays, conquérir et exercer les pouvoirs exécutifs et législatifs par la voie des urnes.

 

Entretien réalisé par SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

Créé le 20 mai 2016 11:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_