Affaire « hausse des salaires » : Un nouveau point de blocage surgit…

CONAKRY- Décidément, l’augmentation des salaires exigée par le mouvement syndical coûte les yeux de la tête. Alors que le Gouvernement se montre « rétif » face à cette revendication, le patronat aussi peine à emboucher la même trompette. Explications.

Les négociations tripartites entamées il y a trois mois se sont poursuivies ce jeudi 19 octobre 2023 autour du point 2 de la plateforme revendicative du mouvement syndical. A peine entamées, les discussions se sont heurtées à un blocus. Car le Patronat n’a pas trouvé un consensus sur une proposition concrète à faire au syndicat.

« Le patronat guinéen nous avait promis depuis très longtemps qu’il allait venir avec des propositions par secteur d’activité. Mais aujourd’hui, le patronat a des difficultés avec les directeurs généraux des différentes entreprises. Lors de leurs discussions à l’interne, ils n’ont pas trouvé un point d’accord. Le patronat n’arrive toujours pas à fédérer à leur niveau pour que nous puissions avoir des propositions« , explique Abdoulaye Barry, porte-parole du mouvement syndical aux négociations.

Le mouvement syndical exige une augmentation salariale à hauteur de 70% pour les travailleurs du secteur privé.  Face au blocus, le Syndicat propose au patronat de prendre l’exemple de certains pays voisins comme la Côte d’Ivoire.

« Nous leur avons demandé de nous faire des propositions par secteur d’activité. Nous avons donc retenu que le 09 novembre au plus tard, ils vont nous faire des propositions par secteur d’activité« , annonce le syndicaliste. Les discussions se poursuivront ce vendredi 20 octobre avec le Gouvernement.

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 19 octobre 2023 19:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces