Affaire Espace Tv : « Chaude » opposition entre les ministres Kaké et Diaby…

makanera

CONAKRY-Si le ministre de la communication jure de vouloir fermer la télévision ‘’Espace TV’’ à cause de sa "non-conformité" avec les lois guinéennes, le ministre des droits de l’Homme et des libertés publiques ne verrait de cet œil. Même si Khalifa Gassama Diaby  reconnaitrait que l'argument juridique soutenu par la direction d'Espace Tv ne tiendrait pas, mais il n'est pas souhaitable qu'on ferme cette Tv, a appris Africaaguinee.com.
 


Ce sujet qui continue de défrayer la chronique vient d’avoir une autre tournure. Et dans les prochains jours, il pourrait trouver une solution définitive. En tout cas des démarches sont entamées dans ce sens pour trouver une linge médiane.  Non seulement pour garantir et respecter le droit sacré de la liberté de la presse, mais aussi amener la télévision Espace à être en conformité avec la loi.

Lundi dernier, une rencontre s’est tenue au ministère de la communication. Cette rencontre a réunie d’un côté le ministre de la communication, le ministre des droits de l’Homme, l’Urtelgui (union des radios et télévisions libres de Guinée) et certains responsables du groupe Hadafo. Cette rencontre avait pour objectif d’essayer de trouver une meilleure issue à ce problème.

Mercredi, une autre rencontre s’est tenue au ministère des droits de l’Homme. Elle a réuni l’Urtelgui, des responsables du groupe Hadafo et des cadres du ministère de la communication. Là, le ministre Diaby aurait clairement  exprimé son désaccord  et son opposition à toute atteinte à la liberté de la presse, des médias et des opinions (c'est-à-dire à la fermeture d’un media, ndlr), nous a-t-on confié.

Plus loin, le ministre des droits de l’Homme et des libertés publiques aurait dénoncé les propos du ministre Kaké sur les médias et contre la loi sur la dépénalisation des délits de presse. Tout en rappelant l'importance  de la liberté de presse  pour une démocratie.

Selon nos informations, en lieu et place d'une décision aussi grave pour les libertés (celle de la fermeture d'un média), le ministre Gassama Diaby proposerait qu'il soit mis en place une commission de travail sur la problématique globale des médias, les questions juridiques. Cela aurait pour intérêt de sortir des cas particuliers, en cherchant des solutions à tous les problèmes (juridiques, humains, formations, matériels, financiers). Comme ça, les médias qui ne sont pas en règles seront invités à se mettre en règle, sans quoi ils seront sanctionnés.

En clair précise notre source, même si  l'argument juridique soutenu par la direction d'espace Tv ne tiendrait pas, mais il n'est pas souhaitable qu'on ferme cette télévion puisque cette illégalité est en partie la conséquence du fait que toutes les démarches d'obtention d'une autorisation ont échoué (d'après la direction d'espace Tv), il faut faire en sorte que cette situation se régularise.

L'enjeu serait de faire en sorte que l'exécutif puisse aussi bien faire respecter les principes d'un Etat de droit, de la légalité, et en même temps, garantir la jouissance effective de la liberté de la presse, des médias, de la communication et l'expression des opinions, éléments indispensables à toute démocratie.
 

Selon d’autres indiscrétions, le débat sur le dossier d’Espace Tv qui oppose le ministre de communication, Alhousseine Makanéra Kaké et le groupe Hadafo Médias de Lamine Guirassy a été ramené au conseil des ministres  pour que le gouvernement s'exprime la dessus. Car la décision envisagée par le ministre de la communication engage l'ensemble de l'équipe.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 22 août 2014 14:12

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces