Affaire Damaro : La Crief saisit la Banque centrale pour produire une pièce cruciale…

damaro_camara

CONAKRY- C’est une pièce importante qui contribuera à jeter la lumière sur l’utilisation des quinze milliards de francs guinéens, destinés à la construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale. Le juge de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) a pris une décision concernant cette affaire, dans laquelle est citée l’ancien Président de l’Assemblée Nationale.

En effet, suite à la deuxième comparution de l’ancien premier questeur de l’Assemblée nationale, Michel Kamano, le juge Francis Kova Zoumanigui a saisi la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG). Objectif,  produire la preuve de l’existence de cinq milliards dans ses livres, un montant considéré comme étant le reliquat de l’utilisation des quinze milliards Gnf destinés à la construction du siège du parlement.

Lors de sa comparution, l’ancien premier questeur de la 9ème législature a expliqué comment les 15 milliards Gnf destinés à la construction du nouveau siège de l’assemblée nationale ont été utilisés. D’abord, Michel Kamano a rappelé que le montant total pour la construction du niveau siège du parlement guinéen au centre directionnel de Koloma était de 40 millions de dollars.

Selon lui, ce montant devait être payé par la Chine. Mais la Guinée devait supporter 10% de la somme énoncée précédemment. Les 15 milliards Gnf pour lesquels il est poursuivi avec Amadou Damaro Camara, Zénab Camara, représentent les 10% des 40 millions de dollars.

Le prévenu a affirmé que dans la gestion de ces 15 milliards Gnf, il n’y a eu ni détournement, ni blanchissement d’argent encore moins de corruption.

« Ces 15 milliards Gnf représentaient les 10% des 40 millions de dollars us du budget de construction du siège de l’Assemblée nationale et le reste devrait être payé par la Chine », a affirmé Michel Kamano. Il précise toutefois qu’une partie de ces 15 milliards a été ‘’détournée’’ de son objectif initial qui est la construction du nouveau siège de l’assemblée nationale.

« Dans ces 15 milliards Gnf, on avait pris sept (7) milliards pour payer les primes des députés lors de la rentrée parlementaire de l’Assemblée nationale en 2020. Parmi ces 15 milliards Gnf encore, on avait dépensé 3 milliards pour la clôture et l’aménagement du domaine où on devait construire le siège de l’assemblée nationale à Koloma. 5 milliards gnf sont restés dans le compte de l’assemblée nationale à la BCRG jusqu’au 5 septembre, jour de l’arrivée du CNRD au pouvoir », a étayé Michel Kamano.

A la fin de cette audience, le juge Francis Kova Zoumanigui a renvoyé l’affaire pour le 15 mai 2023 pour « la production par la BCRG de la preuve de la disponibilité des cinq (5) milliards Gnf reliquataires allégués par Michel Kamano à la date du 5 septembre 2021. En plus, pour l’exécution du mandat d’amener qui a été décerné contre Amadou Damaro Camara et pour la suite des débats ».

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 5 mai 2023 18:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces