Accords politiques du 03 juillet : Alhousseine Makanéra Kaké ouvre la boite de pandore

Makanera

CONAKRY- ‘’L’organisation des élections communales n’est nulle part inscrite dans les accords politiques du 03 juillet’’. Tels sont les propos du ministre de communication, qui risque d’ouvrir un nouveau débat. Alhousseine Makanéra Kaké pense que l’opposition guinéenne semble  perdre le nord en écrivant une lettre au Premier ministre, Mohamed Said Fofana pour lui demander l’ouverture d’un nouveau cadre de dialogue, a appris Afriaguinee.com.

Joint au téléphone par Africaguinee.com depuis Paris où il séjourne actuellement, le ministre de la communication a déclaré qu’ ‘’il y a un décalage énorme entre la lettre que l’opposition a adressé au Premier ministre et les accords politiques du 03 juillet’’. Face à la réaction de cette opposition sur la lettre réponse de Mohamed Said Fofana, M. Makanéra estime peut être que l’opposition n’a bien compris la lettre parce que, dit-il, elle répond à tous les soucis que l’opposition a évoqué dans son courrier du 02 mai.

‘’L’organisation des élections communales n’est nullement inscrit dans les accords politiques du 03 juillet’’, a lancé dans la foulée de notre entretien le ministre Alhousseine Makanera.

Poursuivant, il a soutenu qu’en ce qui concerne l’indemnisation des victimes des violences politiques ; dans les accords, il est signalé, rapporte-t-il,  que le gouvernement accepte le principe d’indemnisation. ‘’Cela veut dire tout simplement que c’est la loi qui peut déterminer qui doit être indemnisé ou pas’’, explique-t-il.

Par rapport au recrutement de l’opérateur technique qui se chargera de gérer le fichier électoral, là aussi, fulmine le ministre, le gouvernement s’était engagé à le faire conformément aux règlements et aux principes des marchés en Guinée. Selon lui, ce n’est nulle part écrit « le recrutement d’un nouvel opérateur technique ». ‘’Tout opérateur (y compris Waymark) qui répond aux critères d’attribution des marchés en Guinée peut être retenu. Si l’opposition dit que c’est un nouvel opérateur qui doit être recruté, ce n’est pas conforme à l’esprit des accords du 03 juillet’’, affirme  l’ancien conseiller chargé de mission du ministre du ministre Alhassane Condé.

Pour le fondateur du Mouvement Ndin Mboré, quand les opposants disent aussi que le chronogramme de la date des élections ne doit pas être discuté à l’Assemblée, il s’interroge :  ‘’je me demande qu’est-ce qu’ils (les opposants, NDLR) font du code électoral. Cela veut dire que même s’ils sont  à l’assemblée Nationale, ils ne savent pas leur rôle. C’est qui est très grave. C’est l’assemblée Nationale qui règlemente la procédure des élections, y compris les dates’’, soutient-il.

Par rapport aux poursuites judicaires, le ministre de la communication a rappelé à l’opposition qu’on ne peut vouloir une chose et son contraire. Selon Alhouseine Makanera Kaké, quand on accepte la démocratie, le minimum c’est d’accepter le principe  de séparation des pouvoirs. Lorsqu’une information judiciaire est ouverte, le gouvernement ne peut pas faire des injonctions à la justice, relève-t-il.

‘’J’invite donc l’opposition de s’approprier des textes de loi et de toutes les  législations en la matière avant d’écrire  une lettre à quelqu’un’’, a-t-il conclu.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 26 mai 2014 11:12

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm