Accord politique : La Société civile hausse le ton !

membre_collectif_debout_citoyen

CONAKRY-La accords politiques du 12 octobre dernier continue de faire polémique ! La société civile guinéenne qui conteste les conclusions affûte déjà les armes pour descendre dans la rue.

Le mouvement ‘’débout citoyen’’, s’insurge contre le mode de désignation des chefs de quartiers et de districts prévus dans les accords politiques du 12 octobre dernier, a constaté Africaguinée.com.

Lansana Diawara membre du collectif  ‘’Débout Citoyen’’, suite à l’accord signé entre le gouvernement et l’opposition, a indiqué que parmi ces accords signés entre ces acteurs politiques,  la société civile a émis des réserves notamment sur le mode du choix des chefs de quartiers et de districts. Selon cet acteur de la société civile, cet acte  est une violation flagrante des textes de lois en son article 109 du code électorale.

‘’Nous nous y opposons, puisque la loi et claire et précise là-dessus  (…), cette situation parait comme une confiscation de nos textes de loi. Ainsi donc, simultanément dans les 5 communes de Conakry, il y a une dynamique qui s’est dégagée et dans  la plupart des régions pour déclencher une initiative qui consiste à respecter nos textes de loi. Parmi nos démarches, nous avons une pétition qui sera signée par plusieurs citoyens sur le plan national que nous allons déposer à l’Assemblée Nationale (…), à l’issue de cela si nous ne sommes pas compris, bien entendu nous allons porter des recours auprès de la cour constitutionnelle pour demander le respect de nos textes de loi. Si  bien sûr cette étape n’est pas aussi entendue, nous serions dans l’obligation de tenir des marches pacifiques pour demander le respect de nos textes de loi, jusqu’à l’aboutissement de nos différentes revendications’’ a lancé Lansana Diawara membre du collectif ‘’ debout Citoyen’’.

 Aux dires de cet activiste de la société civile, un minimum de 10.000 signatures est souhaité au cours de cette pétition, pour demander le respect stricte du code électoral.

‘’ Nous voulons le maximum de signatures  mais à priori nous voulons 10.000 (…), contrairement à ce qu’on raconte pour dire que la société civile n’existe pas en Guinée, nous leur prouverons que l’adhésion des citoyens à la base aujourd’hui est effective. C’est extrêmement important. Les citoyens se tiennent débout et vont faire face à leur destin pour barrer la route à toute tentative de violation de nos textes de lois’’ a réitéré Lansana Diawara.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel. : (+224) 655 31 11 13

 

 

Créé le 29 octobre 2016 22:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_