Pasteur Jacob Gbalé tranche: « Si un pasteur célèbre un mariage sans l'accord de l'une des familles, il aura fait une grave erreur…» .