Dr Ousmane Kaba rebrousse chemin : " Nous n’avons pas voulu que le sang coule…" .