Bah Oury parle de l’élection de Damaro: "c’est un personnage clivant très agressif…" .