Damaro à ses détracteurs : "ceux qui veulent avoir ma tête..." .