Le CNRD avertit Tinubu et ses pairs : « Toute intervention militaire au Niger entraînerait de facto la dislocation de la CEDEAO…»

CONAKRY-Les mots sont forts ! Le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), acronyme de la junte au Pouvoir en Guinée a pris position ce lundi 31 juillet 2023, sur les évènements en cours au Niger, théâtre d’un coup d’Etat survenu le 26 juillet.

Sanctions inhumaines et illégitimes

Les autorités de la transition en Guinée indiquent que les mesures de sanctions préconisées par la CEDEAO incluant une intervention militaire au Niger est une option qui ne saurait être une solution au problème actuel. Les militaires au Pouvoir avertissent que cette approche entrainerait un désastre humain dont les conséquences pourraient aller au-delà des frontières du Niger. Le CNRD prévient qu’il se désolidarise des sanctions prononcées contre le Niger.

« De ce fait, le CNRD s’abstient d’appliquer ces sanctions illégitimes et inhumaines contre le peuple frère du Niger et les autorités nigériennes », a indiqué la colonelle Aminata Diallo, porte-parole de la Junte.

Dislocation de la CEDEAO

Elle ajoute que le CNRD exhorte la CEDEAO à revenir à de meilleurs sentiments. « La république de Guinée réaffirme par ce communiqué sa vision panafricaniste en apportant sa solidarité à la population nigérienne tout en invitant les nouvelles autorités du CNSP à privilégier l’unité et la cohésion nationale. Le CNRD souligne qu’une intervention militaire contre le Niger entraînerait de facto la dislocation de la CEDEAO. De même, les peuples frères du Mali, du Burkina Faso, du Niger et de la Guinée aspirent à plus de reconnaissance et de respect de leur souveraineté », a-t-elle précisé.

Par ailleurs, le CNRD a tenu à préciser que les « sanctions prises et les menaces proférées lors du sommet du 30 juillet 2023 » n’engagent nullement la République de Guinée.

« Au moment où les jeunes populations de l’espace Cedeao vivent un drame humain en Tunisie et dans la Méditerranée  la préoccupation des dirigeants devrait être plutôt orientée vers des enjeux stratégiques, socioéconomique pour l’atteinte de leur aspiration que de se pencher sur le sort des dirigeants déchus », a déclaré la porte-parole de la junte.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 31 juillet 2023 23:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,