Fin de cavale pour Ibrahim Akhlal : le braqueur belgo-marocain mis aux arrêts…

Le braqueur belgo-marocain qui s’était évadé de la maison centrale de Conakry en début juin dernier a été mis aux arrêts en Mauritanie.

Ibrahim Akhlal avait réussi à se faire la malle en complicité avec le médecin-chef de la maison d’arrêt de Conakry et des gardes pénitenciers. Toute la bande avait été suspendue après cette évasion.

Le délinquant qui avait simulé une douleur dentaire pour s’évader a été attrapé en Mauritanie, a appris Africaguinee.com de sources judiciaires.

« Nous cherchons à l’extrader vers Conakry avec l’aide d’Interpol », selon notre source.  Le garde des Sceaux Charles Alphonse Wright confirmé son arrestation ce mercredi lors d’une réunion du comité de pilotage du procès sur les exactions de 2009.

« J’avais fait la promesse que ce monsieur devrait être retrouvé. Je vous informe qu’il est maintenant retrouvé et arrêté en Mauritanie. Il va être mis à la disposition de la Guinée. Il pensait qu’il allait échapper à la justice de notre pays. Mais ça, il est hors question », a martelé le garde des Sceaux.

Fin de cavale donc pour Ibrahim Akhlal réclamé par de nombreux pays européens, comme le Royaume de Belgique. Dans ce pays, il purgeait une peine de 21 ans à la prison Saint-Gilles (Bruxelles) d’où il s’est évadé. Les autorités néerlandaises le réclament également pour avoir participé à un braquage à Amsterdam.

Grâce à Interpol, les services de sécurité guinéens l’ont arrêté à Conakry en fin 2022 alors qu’il se rendait en boîte de nuit.

A suivre…

Dansa Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 19 juillet 2023 18:27

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm