Santé de Dadis Camara : Les confidences de Me Pépé Antoine Lamah…

Interview
Maître Pépé Antoine Lamah et son client Moussa Dadis Camara, photomontage Africaguinee.com
Maître Pépé Antoine Lamah et son client Moussa Dadis Camara, photomontage Africaguinee.com

CONAKRY-Le 05 décembre dernier, lorsque le président du tribunal criminel de Dixinn l’a appelé à la barre, le capitaine Moussa Dadis Camara, « souffrant », n'a pas pu faire sa déposition. Le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara a finalement renvoyé l’affaire au 12 décembre, dans l’espoir que l’ancien président de la transition sera en mesure de faire face au tribunal pour livrer sa part de vérité dans le massacre du 28 septembre 2009.

Comment va-t-il ? Son état de santé s’est-il amélioré ? Dadis Camara sera-t-il en mesure de comparaître lundi prochain ? Votre quotidien en ligne, Africaguinee.com, a interrogé un de ses avocats, maître Pépé Antoine Lamah. Lisez !

AFRICAGUINEE.COM : Quel est l'état de santé de votre client le capitaine Moussa Dadis Camara ?

MAITRE PÉPÉ ANTOINE LAMAH : Le président Dadis va bien. A l'audience dernière, il a été appelé pendant que son état de santé ne s'était pas suffisamment consolidé, raison pour laquelle il a demandé un report afin qu'il soit au meilleur de sa forme pour faire face aux juges. 

Le lundi 12 décembre prochain, sera-t-il en mesure de se défendre devant le tribunal ?

La personne que nous avons rencontrée il y a 24 heures, semble se remettre très rapidement de sa faiblesse. Et nous espérons que le 12 décembre 2022, il sera au meilleur de sa forme pour livrer sa part de vérité devant le tribunal et au peuple de Guinée.

A quoi peut-on s'attendre au cas où il arrive à dire qu'il n'est pas encore prêt à livrer sa version ?

Je pense que cette hypothèse n'est pas envisageable. Je crois bien que le président Moussa Dadis va s'exprimer.

Avez-vous mené des démarches pour la prise en charge de votre client dans un endroit plus approprié ? Est-ce que le parquet a réagi également ?

Ce n'est pas une maladie qui nécessitait une hospitalisation. C'est une maladie juste qui l'avait affaibli. Si vous avez bien remarqué, monsieur Claude Pivi, lors de son interrogatoire à la barre, était en train de tousser. Il avait la toux, le rhume, les deux (Dadis et Pivi, Ndlr) sont dans la même cale. Je n'ai pas besoin de vous faire le reste des détails...

D'aucuns estiment que votre client manque de sérénité. Que répondez-vous?

Le président Moussa Dadis est très serein. Et il va d'ailleurs le prouver le 12 décembre. Il a toujours été pressé pour prendre la parole. La parole lui a été malheureusement donnée au mauvais moment. On a souhaité que ce soit au bon moment. Et ce bon moment arrivera.

Par ailleurs, la défense de Toumba attend fermement votre pour en “en découdre” avec lui. N'est-ce pas inquiétant ?

Monsieur Moussa Dadis n'a pas peur de la défense de Toumba. Il est dans une démarche sincère. Il ne peut pas mentir, c'est n'est pas dans ses habitudes. C'est un homme respectueux, qui a de l'amour pour sa patrie, qui aime son peuple qu'il a tant servi. Il n'a peur de personne. Il viendra face aux tribunal, yeux dans les yeux, livrer sa part de vérité.

Entretien réalisé par Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 09 décembre 2022 à 13:37