Le père de Fatoumata Nouhou parle : "Ma fille sait bien nager… c'est un assassinat"

Conakry
De gauche à droite, Fatoumata Nouhou Diallo et son père Amadou Tidiane Diallo
De gauche à droite, Fatoumata Nouhou Diallo et son père Amadou Tidiane Diallo

CONAKRY-Fatoumata Nouhou Diallo, âgée de 20 ans, élève en classe de terminale, option Sciences sociales dans un lycée public de Conakry, est décédée ce jeudi 1er décembre 2020, dans une piscine d’un hôtel situé au quartier Dabomdi, dans la banlieue nord de Conakry.

En compagnie de ses copines, la jeune fille était partie pour assister à une cérémonie appelée « enterrement de la vie de jeune fille ». C’est une petite fête très à la mode que les jeunes filles qui se marient organisent à la veille de leur mariage. C’est dans ces circonstances qu’elle a trouvé la mort.

Amadou Tidiane Diallo, père de Fatoumata Nouhou Diallo, que nous avons interrogé ce vendredi 2 décembre 2022, ne croit pas à la thèse d’une noyade. Car selon lui, sa fille sait bien nager. Il parle d’un assassinat et annonce une plainte.

"Hier, ma fille a été invitée par une de ses copines qui s'appelle Tenin pour partir dans une piscine. Cette dernière doit se marier très bientôt. C'était entre 14h et 15 heures. Vers 17 heures, on m’a appelé pour m’informer que ma fille a des problèmes. Elles étaient déjà au commissariat. Je leur ai dit de m'attendre là-bas.

Quand, je suis arrivé au commissariat, ils m'ont dit que ma fille a été évacuée à l'hôpital. J’ai couru vers l'hôpital. Une fois sur les lieux, on m’a dit qu'elle est à la morgue. C’est en ce moment que j'ai compris que ma fille est décédée.

Aussitôt, j’ai cherché à savoir auprès de ses copines ce qui s'est passé exactement. Il y a eu des versions divergentes. Certaines m’ont dit qu'elles se sont bagarrées.  Et dans cette bagarre, ma fille est tombée et mort s’en est suivie.

D'autres aussi m'ont dit qu'elle s'est noyée. J’ai réfuté cette version en leur expliquant que ma fille sait bien nager. Elle a même nagé devant à maintes reprises. J'ai compris qu'elles me cachent quelque chose", explique M. Amadou Tidiane Diallo.

Et de poursuivre en annonçant une plainte. « Moi, je n'ai jamais vu une piscine dans un hôtel sans un maître-nageur. Franchement, là où je suis ne comprends rien du tout. Tenin et ma fille ne parlaient pas. Elles viennent tout juste de se réconcilier…Je vais porter plainte. Parce que c'est un assassinat et je ne pardonnerais pas. La justice fera son travail », a-t-il dit.

A suivre…

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 02 décembre 2022 à 18:17