Prise du pouvoir par Dadis : Querelles entre le camp de Toumba et celui de Pivi…

Procès 28 septembre 2009
Claude Pivi, Toumba Diakité, Sékouba Konaté et Dadis Camara, image d'archive
Claude Pivi, Toumba Diakité, Sékouba Konaté et Dadis Camara, image d'archive

CONAKRY-Une prise du Pouvoir, deux versions différentes. Le commandant Toumba Diakité et le colonel Claude Pivi, deux accusés dans la commission des exactions de 2009, ont des versions totalement contradictoires sur les circonstances dans lesquelles Moussa Dadis Camara a pris le Pouvoir en décembre 2008.

Même au sein de leur défense respective dans le procès sur les évènements du 28 septembre 2009, on assiste à des querelles rageuses. Chacune des partes tire la couverture de son côté. Au point que l’on se demande entre les deux camps qui faut-il y croire.

Interrogé l’avocat du colonel Claude Pivi a battu en brèche l’argumentaire du commandant Toumba Diakité, qui selon lui est construit sur du sable mouvant.

« Nous sommes en train de faire fondre ce château de mensonges qui a été construit sur du sable mouvant contre notre client. Le commandant Aboubacar Diakité dit Toumba a eu tout le temps pour construire cette scène imaginaire dont il est le héros alors qu’en réalité, il n’en est pour rien. Des photos ont été brandies dans la salle. Et nulle part on a vu le commandant Toumba. Ça veut dire qu’il n’a joué aucun rôle dans la prise du Pouvoir. 

Il est venu plus tard parce que mon client l’a fait venir dans cette affaire de prise du Pouvoir. Ce qu’il a raconté est archi-faux. Nous attendons la preuve du contraire. Tout ce Toumba a raconté est construit sur du sable mouvant. C’est facile à démanteler. Les incantations n’est pas ce qui fait de vous un homme saint ni un pieux. Le colonel Claude Pivi est innocent dans cette affaire, il n’a jamais été au stade. Il était en mission spéciale du Président Dadis à Manéya », a soutenu maitre Fodé Kaba Chérif.

Une cinglante réplique par rapport aux propos de maitre Paul Yomba Kourouma qui présente son client Toumba Diakité comme le héros dans le coup d’Etat de 2008. « Toumba est venu détruire trois poches de résistance pour s’introduire au camp Alpha Yaya où il a brisé la porte. C’est encore lui qui est allé arrêter le commandant du BATA (bataillon autonome des troupes aéroportées) », selon l’avocat de M. Diakité.

La comparution de Dadis Camara pourra éclairer du tribunal et des guinéens sur cet épisode qui reste pour le moment pollué par deux versions contraires de deux éléments clefs de la junte de 2008.

 

A suivre…

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 01 décembre 2022 à 10:39