Qui commandait le régiment de garde de Dadis ? Pivi s’emmêle les pinceaux et accuse Konaté…

Procès 28 septembre 2009
Colonel Claude Pivi à la barre
Colonel Claude Pivi à la barre

CONAKRY-Le procès des auteurs présumés des atrocités de septembre 2009 a repris ce lundi 28 novembre au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry.

A la barre, le colonel Claude Pivi alias Coplan, qui comparait pour la troisième fois. L’ex ministre de la sécurité présidentielle sous l’ère CNDD, répond aux questions des avocats de la Défense.

Une des questions centrales qui revient depuis le début de son audition : Qui commandait le régiment de la garde présidentielle ? Cette unité a souvent été pointé du doigt dans la commission des exactions de 2009, qui avaient plus de 157 morts, 109 femmes violées, selon les Nations-Unies.

Lors de ses précédents passages à la barre, il avait déclaré que Marcel Guilavogui était l’adjoint direct d’Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba dans le commandement du régiment de la garde présidentielle. Mais ce lundi, colonel Pivi répondant à une question d’un des avocats, a déclaré qu’il n’a aucune connaissance d’un acte officiel nommant Marcel Guilavogui à ce poste.

« Je n’avais pas de connaissance d’un acte officiel qui a nommé Marcel commandant adjoint du régiment. Mais c’était comme ça qu’on le voyait », a déclaré l’accusé.    

Plus loin, un autre avocat lui demande quel grade faut-il à un agent pour commander le régiment ? Claude Pivi répond : « Pour commander un régiment, il faut être commandant ou être Colonel. Toumba à l’époque était capitaine », a-t-il précisé.

Le militaire a aussi pointé la responsabilité du Général Sékouba Konaté, qui selon lui, dirigeait à l’époque le Bataillon autonome des troupes aéroportées, une unité d’élite de l’armée dont des éléments sont également accusés dans l’affaire 28 septembre 2009.

« C’est le Général Konaté qui commandait les bérets rouges dont relevons tous », a-t-il martelé répondant à un avocat. L’audience se poursuit devant le tribunal avec les questions des avocats de la défense.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 28 novembre 2022 à 13:02