Guinée : Un préfet et neuf chinois dans le collimateur de Charles Wright…

Guinée
Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme
Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme

CONAKRY-Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a enjoint, ce vendredi 25 novembre 2022, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kankan, d’engager des poursuites judiciaires contre le Préfet de Siguiri, neuf chinois, un guinéen et un malien.

Ces mis en cause sont accusés de faits présumés de -destruction de l'environnement,  séjour irrégulier en République de Guinée (à l'égard des étrangers), exploitation minière clandestine, corruption d'agents publics, association de malfaiteurs et complicité. Ce sont :

1. Colonel Fodé SOUMAH, Préfet de Siguiri:

2. Abdoulaye Camara, de nationalité malienne;

3. André Keita, de nationalité guinéenne:

4. Hang Chun Lin, de nationalité chinoise;

5. Xei Yong Lian, de nationalité chinoise;

6. Xia Ling Wen, de nationalité chinoise;

7. Fang Shi Jun, de nationalité chinoise;

8. Li Zhi Jing, de nationalité chinoise;

9. Wei Tian An, de nationalité chinoise;

10. Huang Xijin, de nationalité chinoise;

11. Wei Hai Jian, de nationalité chinoise;

12. Wei Zhi Qian, de nationalité chinoise;

Le Garde des Sceaux Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme dit avoir été mis au courant de l'envahissement des périmètres miniers et agricoles dans la préfecture de Siguiri par des exploitants illégaux étrangers causant d'énormes conséquences sur la protection de l'environnement.

« En exécution de la réquisition prise par le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation, Xei Yong Lian, Xia Ling Wen, Fang Shi Jun, Li Zhi Jing. Wei Tian An, Huang Xijin, Wei Hai Jian, Wei Zhi Qian, tous de nationalité chinoise ont été interpellés avec Abdoulaye Camara et André KEITA, respectivement de nationalité malienne et guinéenne », a expliqué le ministre dans son courrier d’injonction.

Il a été trouvé en leur possession, précise-t-il, des ordres de mission du Colonel Fodé SOUMAH, Préfet de Siguiri aux fins d'exploitation illégale destructrice de l'environnement. Selon Charles Alphonse Wright, ces exploitations ont causé et continuent de causer d'énormes conséquences environnementales.

Partant de cette réalité, le Garde des Sceaux a ordonné sans délai des enquêtes sur l'ensemble des activités illégales des zones minières par des étrangers dans le ressort de la Cour d'Appel de Kankan en situant la responsabilité des administrateurs territoriaux à tous les niveaux ayant participé par instigation ou par action à la destruction de l'environnement. 

« Cette décision permettra de mettre en cohérence le cadre juridique national du secteur de l'environnement dans les zones minières pour une véritable politique orientée vers le développement durable en conformité avec les engagements internationaux, régionaux, sous régionaux ayant trait à la protection de l'environnement et au développement durable », a expliqué le ministre de la Justice.

Conformément à l'article 37 du Code de procédure pénale, il a enjoint le procureur général près la Cour d’Appel de Kankan, d'engager ou de faire engager les poursuites judiciaires ou de saisir la juridiction compétente de telles réquisitions écrites (…) dans le cadre de la mise en œuvre d de la politique pénale en matière environnementale.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 25 novembre 2022 à 13:49