Ouverture du dialogue inclusif : Une nouvelle défection de taille…

Guinée
Dr Makalé Traoré, facilitatrice, le médiateur Thomas Boni Yayi et le Premier ministre, Dr Bernard Goumou
Dr Makalé Traoré, facilitatrice, le médiateur Thomas Boni Yayi et le Premier ministre, Dr Bernard Goumou

CONAKRY-Le dialogue inter-guinéen qui s’ouvre cet après-midi sous la co-présidence du Premier ministre Bernard Goumou et du médiateur de la Cedeao, Thomas Boni Yaya a enregistré une nouvelle défection.

Les faîtières de la société civile ont claqué la porte. Ses dirigeants dénoncent une attitude qu’ils jugent sélective de la part des organisateurs. Cette défection laisse craindre un "fiasco", alors que trois importants blocs politiques ont décidé de boycotter les pourparlers.

« Ceux qui sont au niveau de l’organisation, à l'accueil ils font de manière sélective. On voit qu’ils accordent parfois plus de considération aux partis politiques. Donc, on a décidé tous -le CNOSC-G, la PECUD et la CONASOC et toutes les autres faitières-, de boycotter l’ouverture du dialogue.

Parce qu’on ne peut pas venir et se faire rabaisser dans un tel cadre où nous-mêmes on n'a décidé volontiers de s’associer pour apporter notre contribution pour la bonne marche de la transition », a fustigé Ange Gbriel Haba un des leaders du CNOSC-G.

Ces défections viennent s’ajouter au boycott de trois importantes coalitions politiques du pays. A savoir le RPG arc-en-ciel, le FNDc politique et l'ANAD.

Nous y reviendrons

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 24 novembre 2022 à 17:54