Scandale au BEPC à Kankan : "J’ai payé 400.000 GNF à l'IRE pour mon admission…", confesse un élève

Guinée
Des candidats au BEPC dans leur salle d'examen, IMAGE d'archive
Des candidats au BEPC dans leur salle d'examen, IMAGE d'archive

CONAKRY- C’est un scandale inédit qui ébranle l’Inspection régionale de l’Éducation de Kankan. Des cadres indélicats de l’Éducation se sont permis de falsifier les résultats du Brevet d’Étude du Premier Cycle (BEPC) session 2020-2021. Plus de 400 élèves sont concernés par cette sulfureuse affaire de corruption.

Alors que la justice a ouvert une enquête après la suspension de huit cadres accusés de falsification et complicité de falsification des résultats du BEPC, les élèves victimes de cette duperie brisent le silence. Leurs témoignages sont saisissants.

Fatoumata Konaté victime raconte : "Quand les résultats sont sortis je suis venue voir, effectivement mon nom était sur la liste des admis affichée dans mon école. J’avais vu mon PV et mon rang. Quand j’ai vérifié sur le réseau MTN mon nom ne figurait pas sur la liste nationale. Mais les gens m’ont dit que c’est les résultats affichés à l’école qui comptent beaucoup plus. Alors, j’ai dit à tout le monde que suis admise.

C’est comme ça que je me suis inscrite en 11ème année sans problème. Mais c’est cette année pendant que je fais la 12ème année, je commence à avoir des problèmes. Et il se trouve je ne suis pas admise, c'est juste un résultat qui a été fabriqué à l'époque par l'IRE. Je ne peux même pas avoir mon attestation d'admission, on dit que mon nom ne figure pas sur la nationale", se désole cette lycéenne.

Sekou Diawara, élève de la 12ème année dans une école privée revient lui aussi, sur sa désillusion.

"L’année surpassée on a fait le BEPC. Cette année, on est parti chercher nos diplômes à l’IRE. Ils nous ont dit qu’on ne peut pas les avoir parce qu’on n’est pas admis, alors que personnellement mon nom figurait bel et bien sur la liste des admis affichés dans mon école. C’est ainsi qu’on est venu voir le directeur de notre école, lui il a dit d’user tous les moyens nécessaires pour avoir notre diplôme.

En vérité lors de l’examen, j’ai payé 400.000 GNF pour m’aider à avoir le BEPC. Et sur les résultats officiels affichés à l’école mon nom y étaitMais je pense, comme on a arrangé pour être admis, ils ont fabriqué leurs propres listes qu’ils ont ajoutés à la liste réelle des résultats. Ils l’ont affiché dans les écoles. Les cadres de l’IRE nous ont trompé, ils ont pris notre argent et fabriqués des résultats".

Interrogé sur cette affaire qui éclabousse la direction de l'Inspection Régionale de l'Education, le chef service de la cellule des examens a préféré garder le silence. Cependant, en off, un responsable de ladite direction nous affirme que des démarches vivant à étouffer ce scandale étaient en cours.

Plus de 400 élèves sont concernés par cette situation de "faux résultats" à Kankan. Deux hauts cadres parmi les huit suspendus ont été interpelés et entendus par la Gendarmerie. L’affaire est encore pendante.

Dossier à suivre…

Facély Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 13 novembre 2022 à 11:40