Poursuites annoncées contre Alpha Condé et ses proches : Koundouno jette un pavé dans la mare…

Guinée
Sékou Koundouno
Sékou Koundouno

CONAKRY-Le responsable des Stratégies et Planification du Front national pour ma défense de la constitution (FNDC), mouvement dissous depuis le 06 août dernier par la junte vient de jeter un pavé dans la mare alors que Alpha Condé, l’ancien président et 187 dignitaires de son régime viennent d’être ciblés par des poursuites judiciaires tous azimuts.

Connu pour ses positions très acerbes voire tranchées contre le défunt régime et ses thuriféraires, Sékou Koundou en « exil » soutient que les poursuites -pour corruption présumée- annoncées auraient été entreprises suite à des critiques émises par le Colonel Mamadi Doumbouya vis-à-vis des responsables de la CRIEF et du garde des sceaux. Des remontrances liées à la lenteur que les procédures prennent.

Selon l’activiste, le président de la transition aurait insisté sur le cas de plusieurs anciens dignitaires - dont Bill Gates, écroué ce jeudi 3 novembre 2022-, qui se « baladent » librement à Conakry.

Sékou Koundouno soutient que c’est suite à ces critiques que le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l'homme, Alphonse Charles Wright a engagé des injonctions aux fins de poursuites judiciaires contre Alpha Condé et 187 de ses cadres.

« Dans cette démarche, même les morts sont ressuscités. Pis, la paternité des enfants de Souleymane Traoré ancien DG du FER est remise en cause par maladresse », ironise le responsable du FNDC, qui indique que cette attitude est révélatrice d’une « Justice aux ordres et instrumentalisée par l'exécutif ».

Pour l’heure, nous n’avons pu joindre le Garde des Sceaux ou encore le Procureur Spécial de la Crief Aly Touré, sur ces « accusations ». Nos maintes tentatives sont restées sans suite tout comme à la Direction de l’information et de la communication de la Présidence.

Nous y reviendrons !

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 04 novembre 2022 à 9:57

TAGS