La défense de Dadis réplique : "Toumba est un affabulateur qui tente de couvrir le Général Sékouba Konaté…"

Procès 28 septembre 2009
Dadis Camara, Sékouba Konaté et Toumba Diakité, image d’archives
Dadis Camara, Sékouba Konaté et Toumba Diakité, image d’archives

CONAKRY-La Défense du capitaine Moussa Dadis Camara dans le procès du massacre du 28 septembre 2009 estime avoir démonté « les contrevérités » développées à la barre par l’accusé Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba pendant ses sept jours d’interrogatoire.

Interrogé par Africaguinee.com, maître Pépé Antoine Lamah a indiqué l’ancien aide de camp de son client a tenté de couvrir le Général Sékouba Konaté. Clamant l’innocence de l’ancien président Moussa Dadis Camara, l’avocat soutient que l’accusé s'est inscrit dans une logique de noyer ses codétenus.

« Nous avons promis de démonter ce récit qui était bâti sur des contrevérités et incohérences. Au terme donc de ces 7 jours d'interrogatoire, les débats nous ont permis de comprendre que monsieur Aboubacar Sidiki Diakité est un affabulateur, il est en train de chercher à régler des comptes à travers la justice. Il veut utiliser ce tribunal là pour acheter son projet criminel qu'il a mis en œuvre le 03 décembre 2009. Monsieur Diakité est dans une logique de se noyer avec tout le monde. Alors que tout le monde n'a pas été avec lui dans son entreprise criminelle qu'il a planifiée et exécutée le 28 septembre 2009.

Les débats nous ont permis de comprendre que le Général Sékouba Konaté qu'il tente à tout prix de couvrir ici est lié à cette affaire qui est aujourd'hui poursuivie devant ce tribunal criminel. Les 7 jours de contre-interrogatoire nous ont permis de comprendre que monsieur Aboubacar Diakité est au cœur de ce crime et il doit répondre des faits devant la justice. Les contrevérités et incohérences qui ont été mises à nu au terme de ce débat permettent de comprendre et de conclure en l'innocence du président Moussa Dadis Camara. C'est ici à la barre de ce tribunal que monsieur Diakité a soutenu que ce sont les recrues de Kaléah qui ont été mobilisées pour venir perpétrer des crimes au stade du 28 septembre.

Mais les débats nous ont révélé tout autre. Il a été révélé au cours des débats que les déclarations que monsieur Aboubacar Diakité a tenues dans la presse quelques mois après les évènements sont différentes de celles qu'il a tenues devant les autorités judiciaires. Il a déclaré que ce n'est pas le président Moussa Dadis qui l'a envoyé. C'est plutôt lui-même qui est allé mais à la recherche du président Moussa Dadis Camara».

A suivre...

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 02 novembre 2022 à 19:51