Aéroport de Conakry : Des saisies de drogue en cascade après la fuite du "baron présumé de la cocaïne"

Guinée
Aéroport International Ahmed Sékou Touré de Conakry Gbessia, image d'archive
Aéroport International Ahmed Sékou Touré de Conakry Gbessia, image d'archive

CONAKRY-La Guinée est-elle en passe de devenir une plaque tournante de la drogue ? Cette question vaut tout son pesant d’or lorsqu’on voit la fréquence par laquelle, des saisies de drogues sont enregistrées ces derniers temps à l’aéroport de Conakry et dans les eaux guinéennes.

Le 07 octobre dernier, une ivoirienne a été arrêtée à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré, alors qu’elle était en partance pour le Maroc. Dans ses colis de bagages, trois kilogrammes de cocaïne qui ont été saisies grâce à la vigilance de la douane.

Lire aussi-Trafic de drogue : la marine guinéenne saisit près de 3 tonnes de cocaïne aux larges de Conakry…

Pendant que les enquêteurs n’ont pas encore les résultats de leur enquête pour déterminer l’ampleur du réseau, dans la nuit du vendredi 14 octobre, les services de sécurité de l’aéroport ont mis le grappin sur une autre guinéenne. Elle aussi quittait Conakry pour le Maroc. A la différence de l’ivoirienne, elle transportait sept kilogrammes de cocaïnes.

"Une jeune dame guinéenne a été arrêtée à l’aéroport Ahmed Sékou Touré de Conakry vendredi nuit avec sept (7) kg de cocaïne. La passagère faisait ses formalités pour un embarquement pour le Maroc lorsque son colis suspect a été découvert grâce à la vigilance des services de douanes de l’aéroport", a confié une source proche de l’aéroport.

Notre informateur indique que les enquêtes se poursuivent. "Au moment où je vous parle, les enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités", a-t-il dit.

Lire aussi-Maison centrale : Ce qui a "favorisé" l’évasion de Mamady Kaba, baron présumé du trafic de cocaïne en Guinée

En septembre dernier, Mamady Kaba, baron présumé du trafic de cocaïne en Guinée a simulé une maladie depuis sa cellule à la maison centrale. Référé d’urgence à l’hôpital pour des soins, il a profité pour se faire la malle, dans des circonstances non encore élucidées. Le sujet est d’ailleurs passé tabou au sein de l’administration pénitentiaire.

Mamadi Kaba, est le cerveau présumé d’un vaste réseau de trafic de cocaïne, démantelé en début 2021 par la brigade anti criminalité (BAC). L’affaire est toujours pendante dans les tribunaux, mais l’on ne sait pas encore jusqu’où ce réseau étend ses tentacules, alors qu’en août dernier, la marine guinéenne avait saisi près de trois tonnes de cocaïne au large des côtes guinéennes. Ces saisies en cascade relance de plus belle la problématique du trafic de drogue en Guinée.

A suivre…

Mamadou Yaya Bah

Pour africaguinee.com

Créé le Lundi 17 octobre 2022 à 14:20