Audio explosif attribué à Ousmane Gaoual : Fatou Baldé Yansané menace de porter plainte contre le porte-parole du Gouvernement

Guinée
Fatou Baldé Yansané
Fatou Baldé Yansané

CONAKRY-L'audio explosif attribué au porte-parole du Gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo, continue de susciter des vagues. Ce vendredi 14 octobre,  madame Fatou Baldé Yansané a brisé le silence pour répondre. Elle n'exclut pas de porter plainte pour diffamation contre le ministre des télécommunications,  qui selon elle, ne serait à sa première fois de la "diffamer". 

"J'ai suivi avec beaucoup d'étonnement et de stupéfaction un audio attribué à Ousmane Gaoual Diallo, -devenu viral sur les réseaux sociaux-, qui dit que mon mari serait allé le voir pour me faire nommer ministre, mais qu'entre temps, il m'a fait nommer Secrétaire générale. Premièrement, je ne suis pas Secrétaire générale. Donc, je ne peux pas comprendre qu'on dise avoir fait nommer une personne sans même savoir le poste qu'elle occupe. Cela même prouve que c'est du mensonge.

Deuxième chose, mon mari n'a jamais demandé un service à ce monsieur. Et moi personnellement, il n'a jamais été question de voir qui que ce soit pour ma promotion. Je n'ai pas besoin d'être pistonnée pour ça. Je suis désolée, la personne qui a dit que mon mari est allé le voir pour moi a menti. Je suis formelle qu'elle a menti. C'est un gros mensonge (...).

Mon mari a même dit sur Africaguinee.com qu'il n'a jamais demandé un service pour aucune personne, non pas seulement pour moi, à cette personne qui prétend qu'il (Kalemodou Yansané) est allé la (Ousmane Gaoual) voir pour lui demander de me faire nommer. C'est faux. C'est un mensonge monté de toutes pièces", a martelé madame Yansané.

Et de poursuivre sur fond de révélations :  "Il y a trois mois, j'ai eu trois personnes qui sont venues me rapporter qu'il (Ousmane Gaoual) a dit que c'est lui qui m'a fait nommer. Nous avons même appelé son père pour lui dire de me laisser tranquille parce que ce qu'il dit est faux. Et son père, a dit à l'époque, qu'il regrettait que cela arrive parce que, peut-être que son fils ne sait pas, ce qui le lie nos familles. Il a dit que mon père lui a rendu d'énormes services par le passé. Et qu'à cause de tout ça, il ne souhaiterait vraiment pas que mon père n'étant plus de ce monde, qu'il y ait ces genres d'incidents. Il avait promis de veiller à ce que cela ne se répète plus. Mais apparemment, je me rends compte qu'il n'a rien pu faire jusqu'à ce que cet audio là fuite. Je le mets au défi de prouver que c'est lui qui m'a fait nommer.

La première fois, la deuxième fois, j'ai été rencontrer le Président de la République, il n'y avait pas de témoins, nous n'étions que trois, lui (président ndlr), une autre personne et moi. Ce n'est ni lui (Ousmane Gaoual), ni par lui que je suis arrivée là-bas. Si vous voulez plus des précisions, il faut appeler le Général Idi Amine, il vous dira comment est-ce qu'ils m'ont repéré, appuyé, entretenu jusqu'à ce qu'on arrive ici.

Je suis formelle, il (Ousmane Gaoual) ment. C'est du mensonge et c'est regrettable. 

Si cela continue, je me réserve le droit de le poursuivre pour diffamation. Je ne peux pas aller faire des études jusqu'à avoir des diplômes comme j'en ai eu, travailler pour ce pays, travailler pour les institutions internationales, être cheffe d'entreprise et que ce soit lui qui aille me défendre quelque part pendant que lui-même, se cherchait là-bas. Je suis désolée mais c'est du mensonge". 

A suivre...

Sayon Camara 

Pour Africaguinee.com 

Créé le Vendredi 14 octobre 2022 à 19:07