Simandou : Rio Tinto Simfer attribue deux contrats de travaux préparatoires à deux sociétés guinéennes

Mines

Rio Tinto Simfer poursuit le développement du projet Simandou grâce à l’engagement de deux prestataires guinéens dans le cadre de deux contrats-cadres de service (CCS) portant sur une première phase de travaux préparatoires sur son site minier (Blocs 3 et 4). Ces travaux imminents permettront de sécuriser l'accès et la mise en place d'installations de la construction du projet minier.

Ces deux CCS ont été accordés à IBS et GPC qui participeront à la première phase des travaux préparatoires d'une valeur totale au-delà de 10 millions USD. Ces deux sociétés ont d'excellentes références dans le secteur des travaux publics et une expérience approfondie de l'industrie minière.

Les travaux consisteront à moderniser les routes sur et autour du site minier et à réaliser des opérations de forage destinées à l'eau de construction, aux locaux administratifs et à l'hébergement des ouvriers. Cela comprend une nouvelle plateforme de 15 hectares, soit une superficie équivalente à 28 terrains de foot, ainsi que la rénovation du Canga East Camp existant. Rio Tinto Simfer espère qu'une grande partie des travaux sera terminée d'ici à la fin 2022 afin que les travaux de terrassement ultérieurs puissent commencer.

 

Les CCS définissent les termes et conditions qui régissent les activités actuelles et futures entre les partenaires au fur et à mesure de l'accélération des travaux. Ces nouveaux accords conclus avec IBS et GPC s'inscrivent dans le cadre de l'engagement de Rio Tinto Simfer visant à garantir une forte implication locale durant le développement, la construction et l'exploitation du projet Simandou.

 

Bouna Sylla, récemment nommé Président du conseil d'administration de La Compagnie du TransGuinéen (CTG) a déclaré : « Afin de permettre que le projet Simandou ait un impact positif pour la Guinée, le Président de la République a mis en place un Comité Stratégique du Projet chargé en relation avec les partenaires privés, de traduire cette vision en réalité. Ces contrats octroyés à des entrepreneurs locaux ayant une expérience des exigences de l’industrie minière et suivant un processus de sélection transparent de la société, est un signe positif de l'engagement de Rio Tinto à l'égard de la vision du Président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya, pour l'application effective de la politique de contenu local du gouvernement dans le but d'améliorer l'impact du projet au bénéfice de toute l'économie nationale. »

Géraud Moussarie, Directeur du Développement du Projet, Rio Tinto Simfer a déclaré : « Pour que le projet Simandou profite à la Guinée, le contenu local fort est au cœur de nos stratégies de développement. Chez Rio Tinto, nous sommes convaincus que le projet Simandou apportera d'importantes opportunités commerciales et de développement au secteur privé local. Nous remercions IBS et GPC pour leur participation au projet et sommes impatients de travailler avec eux. »

Aguibou Ly, Directeur Général d'IBS, a déclaré : « Le projet Simandou constitue une opportunité incroyable pour la Guinée et le Groupe IBS. Au cours des douze dernières années, nous n'avons cessé de perfectionner nos capaciter pour pouvoir participer à un projet majeur contribuant au développement de la chaîne de valeur du secteur minier local. Grâce au développement des talents locaux, à la mise en place d'un réseau international d'experts et à des partenariats avec de grandes sociétés technologiques et minières mondiales, nous avons pu créer des outils et un environnement idéal pour contribuer aux efforts de Rio Tinto Simfer. Je suis fier de faire partie de ce projet historique. Je suis persuadé que cela va contribuer à permettre à d'autres sociétés locales d'accéder à de telles opportunités. »

Ces travaux, qui vont durer douze mois, contribueront au développement socioéconomique de la commune de Beyla et à l'amélioration de l'infrastructure et des services de transport qui bénéficieront également aux communautés locales de la région.

D'autres appels d'offres de travaux préparatoires destinés aux sociétés guinéennes suivront d’ici la fin d’année pour commencement en 2022, avec d’autres lots de travail en cours de préparation pour les travaux de construction prévus pour le 1er trimestre 2023.

Créé le Jeudi 13 octobre 2022 à 19:37

TAGS