Les enseignants contractuels se fâchent : "Nous n’accepterons pas d’être écartés…"

Éducation
Des enseignants contractuels rassemblés à Conakry
Des enseignants contractuels rassemblés à Conakry

CONAKRY-Alors que les cours viennent à peine de débuter dans les différentes écoles du pays, la tension commence à monter. Les enseignants contractuels dénoncent des cas de fraudes dans le processus d’enrôlement en cours dans certaines préfectures pour combler le déficit criard d’enseignants dans les écoles, notamment à l’intérieur du pays.

Ce jeudi 13 octobre 2022, Alsseny Mabinty Camara, le coordinateur national des enseignants contractuels de Guinée a haussé le ton. Il interpelle les ministres Mory Condé de l’administration du territoire et de la décentralisation et Guillaume Hawing de l’enseignement-préuniversitaire et de l’alphabétisation, afin qu’ils s’impliquent pour régler les problèmes signalés.

"Aujourd'hui, nous avons jugé nécessaire d’apporter une précision par rapport à la situation des enseignants contractuels de la Guinée. Parce qu'on nous fait croire que la liste a été envoyée au ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation qui l’a transmis à son tour aux préfets et aux maires.

Très malheureusement, il y a certains maires en complicité avec les Directeurs Préfectoraux de l’Éducation (DPE) qui refusent de recevoir nos amis qui ont effectué le déplacement sur le terrain, au profit de personnes qui n'ont rien avoir avec cette situation.

Nous ne pouvons pas accepter, après avoir servi la république depuis plus de cinq (5) ans, en acceptant de nous sacrifier, qu’on nous refuse cette opportunité d’accéder à la fonction publique. Nous n’accepterons pas qu’on nous écarte au profit des personnes qui n'ont rien n'a voir avec la liste des enseignants contractuels », a martelé M. Camara.

Il appelle les ministres Mory Condé et Guillaume Hawing pour s'impliquer personnellement afin de régler la situation des enseignants contractuels sur le terrain.

"Au cours de cette semaine, nous avons rencontré le chef de cabinet du ministre de l'enseignement pré-universitaire et l'alphabétisation mais aussi le chef du cabinet du ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation. Nous leur avons dit de bien vouloir porter attention à nos camarades qui sont en train d'être refusés dans certaines localités. Vu que ça continue sur le terrain, nous avons décidé d’aller plus loin pour que les autorités nous entendent de vive voix", ajoute le coordinateur national des enseignants contractuels de Guinée.

M. Camara signale que les cas de fraudes les plus frappants ont été enregistrés à Kankan, Fria, Dubreka, Boké, Kouroussa, Mandiana, Mali Yimberin et Beyla.

« Ce sont des localités où les DPE, les préfets et les maires refusent catégoriquement d'accepter les enseignants contractuels. Ils sont en train de recruter d'autres personnes à la place de nos camarades enseignants déployés dans ces localités », a-t-il accusé.

Mamadou Yaya Bah

Pour africaguinee.com

Créé le Jeudi 13 octobre 2022 à 20:31

TAGS