Affaire accord militaire "secret" entre Paris et Conakry : La mise au point de l'ambassade de France...

Guinée
Mamadi Doumbouya , Emmanuel Macron, photomontage Afriicaguinee
Mamadi Doumbouya , Emmanuel Macron, photomontage Afriicaguinee

CONAKRY-Le sujet est presque sur toutes les lèvres en Guinée. Alors que le front national pour la défense de la constitution et une partie de la classe politique dénoncent la répression sanglante des dernières manifestations, la junte au pouvoir en Guinée aurait scellé un accord militaire secret avec Paris.  Le but de ce soutien militaire serait d’aider Conakry à prévenir toute attaque terroriste qui proviendrait de son voisin, le Mali, englué dans une crise multiforme depuis 2012.

Il prévoit notamment une sécurisation accrue de la frontière Guinéo-Malienne. C’est du moins ce qu’a rapporté Africaintelligence qui précise que c’est à la demande de la Guinée que la France a accepté d’apporter cette aide à travers la formation des unités guinéennes.

Lire aussi-Après le Mali, Barkhane en Guinée? "Ce n’est pas du tout à l’ordre du jour…"

Joint au téléphone par un de nos reporters, une source proche de l’ambassade de la France en Guinée soutient que ces informations ne sont que des rumeurs. « Cette information est fausse. Ce ne sont que de simples rumeurs », a déclaré notre interlocuteur qui trouve « inopportun à donner plus de détails sur sujet sans fondement ».

L’ambassadeur de la France en Guinée, se dit tout aussi surpris de voir circuler de telles informations. « Je m’étonne de voir circuler ce type d’informations sur les réseaux sociaux. Je demande qui peut avoir intérêt à agiter des questions qui ne se posent pas », nuance Marc Fonbaustier.

Ce n’est pas la première fois que de telles rumeurs agitent les débats en Guinée. En juin dernier, une rumeur portant un éventuel déploiement d’une force militaire française en Guinée avait fait le tour des réseaux sociaux. Son ampleur avait amené les militaires au pouvoir à monter sur leurs chevaux pour apporter un démenti formel et catégorique.  

A suivre…

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 11 octobre 2022 à 20:15