Elhadj Mansour Fadiga précise : "Célébrer l'anniversaire de la naissance du prophète..."

Religion
Elhadj Mansour Fadiga
Elhadj Mansour Fadiga

CONAKRY-En Guinée, certains fidèles musulmans s’apprêtent à célébrer dans la nuit de ce vendredi 7 octobre 2022, le Mawlid Al-Nabawi (naissance du prophète Mahomet, PSL). Cette commémoration religieuse est une occasion pour les fidèles de se rappeler du Messager d’Allah, prophète de l’Islam, en faisant des prières, des cantiques, des wirds et des lectures du saint Coran dans les mosquées. L’objectif est d’implorer la grâce divine, lui demander pardon.

Interrogé par Africaguinee.com, Elhadj Mansour Fadiga, Imam Ratib de la mosquée centrale de Nongo parle des bienfaits de cette nuit.

"Le Mawloud c'est l'anniversaire de la naissance du prophète Mahomet paix et salut sur lui (PSl). C'est n'est pas un jour de fête, c’est juste un jour de reconnaissance envers Dieu qui nous a donné ce grand homme dont la grandeur a été reconnue par les musulmans et par les non-musulmans. Il a apporté beaucoup de changement dans la vie de l'Homme de manière positive. Donc, célébrer sa naissance est une très bonne chose.

C’est l’occasion d'expliquer, de rappeler aux musulmans, comment leur prophète a vécu, il a travaillé et comment il s'est battu durant plusieurs années pour le rayonnement de l'islam.

Alors, célébrer cette naissance du prophète Mahomet PSL a une importance capitale pour les musulmans. C’est une occasion de se rappeler de ce grand messager de Dieu. Mais chaque musulman, chaque pays, a sa manière de célébrer sa naissance.

Mais la célébration de cet « anniversaire » ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté musulmane. De son côté, Oustaz Macka Diallo, imam dans une mosquée à Cosa soutient que célébrer la naissance du prophète Mahomet (PSL) est formellement interdit. Il donne ses raisons.

« Le Mawloud, c'est-à-dire la naissance du prophète Mahomet (PSL) ne doit pas être célébré par les musulmans. Parce que le même prophète Mahomed (PSL), de son vivant, n'avait pas célébré le jour de sa naissance.  Durant toute sa vie, il ne l’a pas fait, ses disciples et ses compagnons non plus. Ce même messager d’Allah a dit, de ne pas faire ce qu'il n'a fait et ce que ses disciples n'ont pas fait. Donc, faire le Mawloud est formellement interdit", soutient ce religieux.

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 07 octobre 2022 à 22:08