Charles Wright tranche sur le cas Goubhoye : "Il ne fait l’objet d’aucune procédure…de nature à l’empêcher de voyager"

Guinée
Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme
Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme

CONAKRY-Le Ministre de la Justice Garde des Sceaux a tranché ce jeudi 6 octobre 2022 sur l’affaire Goubhoye, attaché à l’information de Cellou Dalein Diallo.

Charles Alphonse Wright a annoncé cet après-midi que ce jeune cadre du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ne fait l’objet d’aucune procédure judiciaire de nature à l’empêcher de voyager. Le garde des sceaux appelle la police de l’air et des frontières à le rétablir dans ses droits.

En partance pour Johannesburg, Mamadou Aliou Goubhoye DIALLO a été empêché de sortir du territoire à l'aéroport international Ahmed Sékou TOURE.

Après vérification auprès du Parquet général, le garde des Sceaux dit qu'il a été porté à sa connaissance, « sous réserve de l'existence d'autres raisons purement sécuritaires ou administratives liées à la navigation aérienne », qu'il ne fait l'objet d'aucune procédure judiciaire de nature à l'empêcher de sortir ou de rentrer librement en Guinée.

« Au regard de la politique de promotion et de protection des droits de l'homme du Gouvernement, le Garde des Sceaux rappelle aux autorités de la Police de l'Air et des Frontières à se conformer aux prescriptions légales d'interdiction de sortie qui ne peuvent être prises que par les autorités judiciaires et surtout d'éviter ce genre d'incident qui ne rime pas avec le respect des droits humains en cette période de refondation de l'Etat », a noté le garde des Sceaux.

Charles Alphonse invite lesdites autorités à lui (Goubhoye) rétablir dans ses droits sans délai sous réserve des injonctions de poursuites judiciaires pour des faits présumés d'abus d'autorité et d'entrave à la liberté de mouvement qui est un droit garanti par la Charte de la Transition, lequel est limité que par la loi et les règlements en vigueur.

En outre, le Ministre de la Justice et des droits de l'homme invite le Parquet général près la Cour d'Appel de Conakry de faire toute la lumière autour de cette situation et de rendre compte dans l'intérêt de la mise en œuvre de la politique pénale du Gouvernement basée sur la tolérance zéro contre l'impunité et la violation des droits humains.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 06 octobre 2022 à 18:40