Liberté ou non pour Dadis Camara : Le juge Tounkara pourrait trancher ce mercredi…

Guinée

CONAKRY-Les débats sur le procès en cours des massacres du 28 septembre 2009 vont se poursuivre ce mercredi, 05 octobre 2022, au tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry.

L’audience de la deuxième journée a été essentiellement focalisée sur de nombreuses exceptions de nullité soulevées notamment par l’armada d’avocats qui assure la défense des accusés et aux répliques de la partie civile ainsi que du ministère public.

Outre les exceptions, deux faits marquants ont ponctué les débats : la demande formulée par la défense de Dadis Camara pour une libération (sous condition) de celui ou à défaut son placement en résidence surveillée et l’évacuation sanitaire sollicitée par la défense de Toumba Diakité.

Un autre élément a également marqué les esprits, il s’agit de la récusation par la défense des Ong de défense des droits humains (FIDH, OGDH, AVIPA) dans leur statut de partie civile dans ce procès historique.

Cette deuxième journée a été émaillée par des débats très houleux entre toutes les parties au procès.

Ce mercredi 05 octobre, le juge Ibrahima Sory II Tounkara pourrait trancher sur notamment les demandes formulées par la défense en ce qui concerne le cas de Dadis Camara. Liberté ou non ? L’ancien président pourrait être fixé sur son sort dès ce mercredi.

Il faut rappeler que sur les onze inculpés, seul Moussa Tiégboro Camara a été appelé à la barre hier mardi 4 octobre 2022. Mais, il ne s'est pas longuement expliqué devant les juges. Il a juste plaidé non coupable des faits à lui reprocher.

A suivre…

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Mercredi 05 octobre 2022 à 10:05