Cosa : Des femmes interpellent les autorités…

Conakry

CONAKRY-La pluie qui s'est abattue dans la nuit du mardi à mercredi 5 octobre 2022 a causé des dégâts au marché de Cosa en allant vers la Tannerie.

Ce lieu de négoce insalubre a été complètement inondé par les eaux.  Au point que les femmes vendeuses n’ont pu trouver où installer leurs étals. Certaines d’entre elles squattent le long de la route pour vendre, tandis que d’autres dénoncent la cupidité des responsables du marché qui, selon elles, ne font que leur réclamer la patente sans se soucier de la salubrité du marché.  

Aïssata Soumah vendeuse dans ce marché explique : "La pluie qui s’est abattue hier nuit a causé beaucoup de dégâts dans notre marché ici à Cosa. Aujourd’hui, on n’a pas où mettre nos étals pour vendre. Tout a été inondé par les eaux.  Nous souffrons beaucoup dans ce marché.

Nous demandons à l'Etat de nous venir en aide pour curer les canaux d’évacuation pour qu’on puisse chercher nos pitances paisiblement. Parce que c'est ici que nous cherchons la dépense pour nourrir dignement nos familles. Nous avons des époux qui ne travaillent pas. Donc, si nous ne vendons pas on n'aura pas d'argents pour supporter nos charges", se plaint cette vendeuse.

M'mah Bangoura abonde dans le même sens. Cette étalagiste explique que les vendeuses de ce marché attrapent plus de maladies qu’elles ne gagnent d’argents. Très en colère, elle pointe du doigt les responsables du marché.

"Nous sommes souvent victimes d’inondations dans ce marché lorsqu’il pleut. En plus de ça, le marché est sale, c’est comme si on ne paie la patente. Le marché est complètement abandonné. Les vendeuses qui sont là, nous attrapons plus de maladies que d'argents. Nous venons ici tous les jours.

De 4 heures du matin à 18 heures, nous sommes là nous respirons cette mauvaise odeur. Nous avons interpellé les responsables de ce marché mais, malheureusement ils ne font rien. Tout ce qui les intéresse, c’est de venir réclamer de l'argent », se désole l’étalagiste.

Famatou Binta Sow venue acheter des condiments dans ce marché déplore cette situation. "C'est vraiment déplorable de voir nos machés dans cette condition. Quand nous venons le matin pour faire nos achats, il y a des ordures un peu partout. Et, lorsqu’il pleut, c’est pire.

Le marché est complètement inondé, comme c’est le cas aujourd’hui. C'est pour cette raison, nous demandons au président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya de penser à la modernisation de nos différents machés", lance cette mère de famille.

Hadja Nantenin Doumbouya, l'administratrice de ce marché venue constater les dégâts a annoncé des mesures pour éviter ces genres de situation à l’avenir.

"Nous savons que c'est n'est pas la première fois que ce marché-là est inondé. Mais, nous allons prendre des mesures avec les autorités de la commune pour que ce soit la dernière. Parce que ce marché est très stratégique", a-t-elle promis.

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 05 octobre 2022 à 16:05

TAGS