Burkina : Damiba démissionne sous la pression de la rue et prend la route de l’exil

Burkina Faso
Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, Président déchu au Burkina Faso
Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, Président déchu au Burkina Faso

OUAGADOUGOU-Au Burkina Faso, théâtre d’un nouveau coup d’Etat qui a renversé le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, le 30 septembre, la fumée blanche se dégage enfin. 

Alors que jusqu’hier, le putschiste déchu refusait de démissionner, c’est désormais chose faite. Il a rendu le tablier ce dimanche 02 octobre 2022, suite à une forte pression de la rue et surtout grâce à une médiation menée par les autorités religieuses et coutumières du Faso.

Ces autorités morales sont très influentes dans le pays des Hommes intègres. La démarche visait à éviter un bain sang entre les forces armées de ce pays déchiré par attaques terroristes meurtriers depuis 2014.

Le chef d’Etat déchu prend la route de l’exil. Paul Henri Sandaogo Damiba a posé ses valises au Togo chez Faure Gnassimgbé.

Mais avant de démissionner, il a posé sept conditions qui ont été acceptées par son tombeur, selon les faitières des communautés religieuses et coutumières du Faso.

Le capitaine Ibrahima Traoré a été désigné chef d’Etat et aura la charge de conduire la transition ouverte le 24 janvier dernier et surtout de contrecarrer la montée des groupes terroristes qui occupent près 40% du territoire national.

A suivre...

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 02 octobre 2022 à 20:23