Recrutement des enseignants contractuels : Des grincements de dents à N’Zérékoré et Macenta…

Education
Grogne des enseignants contractuels en Guinée, image d'archive
Grogne des enseignants contractuels en Guinée, image d'archive

N’ZÉRÉKORÉ- L'établissement de la liste des enseignants contractuels dans la région forestière fait déjà grincer des dents. 

Dans les préfectures de Macenta et de N'Zérékoré, les opérations qui se déroulent sous la supervision des cadres du Ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation et ceux de l'enseignement pré-universitaire sont tachées de soupçons de substitution.

C'est du moins l'information confiée ce mardi, 27 septembre 2022 à Africaguinee par Ibrahima Dalaba Diaby, coordinateur préfectoral des enseignants contractuels de Macenta.

A l'en croire, son collègue de N'Zérékoré lui a remonté des cas de magouilles ou de fraudes car révèle-t-il, certains vrais enseignants contractuels qui ont passé près de dix (10) dans l'enseignement sont en train d'être remplacés.

« J'ai reçu l'appel du coordinateur de N'Zérékoré qui m'a fait comprendre qu'il s'est rendu à la DPE où il a vu un DSEE en train d'établir une nouvelle liste. Et aujourd'hui cette liste serait remise à monsieur le préfet qui va la transmettre au ministre Mory Condé. Ensuite, mon coordinateur m'a révélé que dans la plupart des écoles, les anciens ont été remplacés par des proches à certains contractuels », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Ibrahima Dalaba Diaby a dénoncé une situation qu'il trouve accablante à Macenta. C'est celle du refus de payer les salaires de trois enseignants contractuels qui avaient observé la grève. Pire, révèle notre interlocuteur, les trois enseignants contractuels qui sont de Kouankan, Panziazou et de Bofossou ont fini par être chassés. 

« Quand ils ont demandé à ce que leurs salaires soient payés, le DSEE en complicité avec les responsables des trois écoles ont décidé de les chasser parce qu'ils sont les meneurs des différents mouvements qui ont secoué l'école. Ils ont trouvé des gens pour remplacer ceux-ci. Heureusement avec l'arrivée du nouveau DPE, nous lui avons expliqué le problème et a rassuré que rien ne sera comme avant », a indiqué Ibrahima Dalaba Diaby coordinateur préfectoral des enseignants contractuels de Macenta qui appelle ses collègues à l'union sacrée pour la défense de leurs intérêts.

Pour sa part, Yozilé Kolamou directeur préfectoral de l'éducation de N'Zérékoré a botté en touche les allégations portant sur des cas de substitution.

« Nous avons reçu des instructions et les critères de recrutement sont à notre niveau. Le recrutement se fait à la base par les DSEE sur la base des dossiers déposés. Le directeur de cabinet a dit qu'il y'a une liste qui a déjà été censurée à travers les dossiers de 2018 qu'on va mettre à notre disposition selon les possibilités. Les listes-là vont servir de base pour recruter les contractuels. A l'heure où je vous parle, je n'ai reçu aucun dossier et personne ne m'a dit que des gens qui ne sont pas de l'éducation sont pris en compte. On va vérifier tous les dossiers et on saura qui est enseignant qui a été en classe. On le fera sans état d'âme », a tranché le DPE de N'Zérékoré.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Samedi 01 octobre 2022 à 22:10