Campagne de reboisement 2022 : Les éclaircissements de Paul Kimahévé GUILAVOGUI...

Environnement
Paul Kimahévé Guilavogui, conseiller développement durable au ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Paul Kimahévé Guilavogui, conseiller développement durable au ministère de l'Environnement et du Développement Durable

CONAKRY-Lancée le 15 juillet dernier, la campagne de reboisement 2022 se poursuit sur toute l'étendue du territoire national. Cette année, le Gouvernement guinéen à travers le Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, projette de reboiser 1000 hectares avec les fonds alloués dans le cadre du Budget National de Développement (BND). 

Dans l’exécution de cette campagne de reboisement qui tient à cœur les autorités de la transition, le Ministère en charge de l’Environnement et du Développement Durable a planifié techniquement cinq activités phares, à savoir :

  • la collecte et la consolidation des données de terrain sur les plants disponible en pépinière, les sites dégradés et les acteurs (ONG, entreprises, etc.) à impliquer ;
  • l'information et la sensibilisation des populations pour leur participation aux efforts de reboisement à l’échelle nationale;
  • le reboisement proprement dit des sites sensibles dégradés ;
  • l’entretien et la protection des sites reboisés ;
  • le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des activités planifiées dans le cadre de la campagne. 

Selon M. Paul Kimahévé GUILAVOGUI, conseiller en charge du développement durable de Madame la Ministre de l’Environnement, l’exécution de certaines activités programmées est achevée. C’est notamment la collecte et la consolidation des données sur les sites à reboiser, les plants disponibles en pépinière et l’identification des acteurs impliqués dans le processus et les opérations de reboisement. La campagne d'information et de sensibilisation des populations quant à elle se poursuit.

Pour ce qui est des actions de protection, cette activité n’a pas encore commencé alors que celle liée au suivi et à l’évaluation à mi-parcours, elle a été faite à la base par les inspecteurs régionaux et les directeurs préfectoraux de l'environnement et du développement durable.  « Une mission nationale d’évaluation des opérations de reboisement est encours de préparation et est prévue pour ce mois de septembre 2022 », a-t-il ajouté.

Au titre du Budget National du Développement (BND), cette année le département de l’Environnement a planifié le reboisement de 1000 hectares à l'échelle nationale. Ces 1000 hectares devraient toucher les 33 préfectures, les 5 communes de la capitale et la sous-préfecture de Kassa. Mais au-delà du BND, d'autres projets et programmes pilotés par le Ministère de l'Environnement réalisent le reboisement. En outre, certaines entreprises et sociétés minières font aussi du reboisement. C'est la somme de toutes ces activités de reboisement qui seront capitalisées et feront l'objet d’un rapport national de la campagne de reboisement 2022, a ajouté M. GUILAVOGUI.

"Techniquement, si nous prenons les 1000 hectares que nous avons planifié, avec un écartement de 2×2, un hectare va prendre 2500 plants. Si nous prenons les 1000 hectares, ça va nous faire 2 500 000 plants. Nous avons aussi mené une campagne de sensibilisation où nous avons demandé à chaque guinéen de planter un arbre et de l'entretenir. Si nous prenons l'efficacité de cette campagne, on peut dire qu'on a près de 6 000 000 de plants reboisés" a-t-il expliqué.

Pour cette campagne 2022, les ONGs locales ont été fortement associées. Après le travail de collecte réalisé sur le terrain, les données ont permis d’identifier, par région et par préfectures, les ONGs qui existent à la base.

"Nous avons eu un répertoire d'ONGs qui s'élevait à près de 224. Maintenant sur la base d'éléments et des critères bien précis, nous avons sélectionné et retenu pour tout le processus, 172 ONGs et entreprises au compte du BND", a-t-il ajouté. 

Et de poursuivre : « Le choix des ONGs est un facteur de réussite dans un processus de reboisement. L'un des critères avait été, la présence de l'ONG à la base. Pour reboiser à Mali, c'est les ONG évoluant dans cette préfecture qu'on a choisies. Le département a fait en sorte que les ONGs sélectionnées soient près des sites de reboisement. Par rapport aux critères de sélection des ONGs, l'expérience en matière de reboisement a été mise en avant. Car il y avait des ONGs qui ont participé à des campagnes, elles avaient de l'expérience, il y avait aussi la disponibilité des plants : il nous a été donné de constater que des ONGs avaient pris le soin de produire eux-mêmes des plants. Pour les encourager dans ce processus, il fallait les sélectionner pour utiliser ces plants », a précisé M. Kimahévé GUILAVOGUI.

En plus des ONG locales, les services techniques déconcentrés du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (inspections régionales des huit régions administratives, les 33 directions préfectorales, les sections des forêts et faunes ainsi que les cantonnements forestiers à la base) ont aussi été impliqués. Chacun a joué sa partition dans ce programme de reboisement. Pour cette année 2022, la campagne de reboisement a comme slogan "un guinéen, un arbre planté et protégé".

Selon le chef de la Division des Affaires Financières du Mministère de l'Environnement et du Développement Durable, le reboisement est une initiative présidentielle. Selon lui, les allégations selon lesquelles il y aurait eu un plafonnement à hauteur de 16 milliards de guinéens, sont contraires à la réalité.

« Il y a eu une lettre de cadrage budgétaire qui a fixé un montant lié à la campagne de reboisement 2022 à 14 647 089 803 Gnf (quatorze milliards six cent quarante-sept millions quatre-vingt-neuf mille huit cent trois de francs guinéens).

Ce crédit est inscrit au chapitre « transferts courants à d’autres budget » dont l’orientation des ressources est déterminée par le choix de l’ordonnateur de crédit par un arrêté signé par le Ministre du Budget référencé A/2022/1165/MB/SGG portant dépenses de transfert de crédit budgétaire accordé à un établissement qui a son compte ouvert à l’Agence des Dépôts du Trésor », a précisé Ahmed Sékou Mara.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Jeudi 29 septembre 2022 à 16:36