La ministre Louopou LAMAH subventionne des ménages de Koulé et Friguiagbé pour disposer de latrines améliorées en collaboration avec UNICEF-Guinée

Guinée

L'amélioration du cadre de vie des populations guinéennes reste une des priorités des autorités de la transition à travers le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. C'est pourquoi du 20 au 23 septembre 2022, la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Louopou LAMAH a effectué une mission de travail dans la capitale de la région forestière et la région administrative de Kindia. Objectif : prôner la redynamisation de l’initiative entreprise par les services déconcentrés et encourager les communautés et le partenaire technique et financier qui est UNICEF dans la mise en œuvre de l’approche Préfecture Fin de Défécation à l’Air Libre

 A N'Zérékoré, première étape de sa tournée, la ministre a eu une séance de travail autour du thème : « Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) » avec le Comité Régional Appui à la Durabilité (CRAD) de N'Zérékoré, dans la salle de conférence du Gouvernorat de N'Zérékoré. Cette activité a connu la présence du gouverneur de la région, du préfet, des autorités administratives de la localité, de l'Unicef et des représentants des ONG. Les participants ont discuté du processus de mise à l’échelle de l’approche ATPC dans la préfecture.

Après ces échanges très fructueux, la ministre et les autorités, accompagnées du Directeur National de l'Assainissement et du Cadre de Vie (DNACV) se sont ensuite rendus dans la Commune rurale de Koulé.

Dans cette sous-préfecture située à plus de 40 kilomètres du centre-ville de N’zérékoré, la ministre Louopou LAMAH s’est entretenue avec les ménages sur l'approche ATPC et le renforcement des acquis de l’approche Préfecture Fin de Défécation à l’Air Libre (FDAL) avant de remettre des intrants à onze ménages les plus démunis. « C’est le moment et le lieu de vous exhorter à vous impliquer personnellement et collectivement dans la création et la préservation d’un environnement favorable à la santé grâce à une gestion adéquate de votre environnement en vue de la mise en œuvre réussie de l’ATPC dans vos communautés respectives. Et dans ce combat, soyez convaincus que mon soutien personnel et celui du Gouvernement ne vous feront défaut. C’est à ce titre que mon département en collaboration avec l’UNICEF subventionne symboliquement 11 latrines hygiéniques en faveur de 11 ménages les plus démunis dans les 11 districts de la Commune Rurale de Koulé », a déclaré Louopou LAMAH, Ministre de l'Environnement.

Dans la sous-préfecture de Koulé où l'ONG de mise en œuvre de l’approche, CRADI-GUINEE (Centre de Réflexion et D'appui au Développement Intégré) développe l'ATPC avec succès, les populations ont tenu à rendre témoignage de l'impact et des retombées de l'approche ATPC dans leur quotidien.

Impacts de l'ATPC à Kindia

Dans la préfecture de Kindia où elle s'est rendue avec sa délégation le vendredi 23 septembre, elle a été accueillie par les autorités, régionales, préfectorales et communales. Elle a d'abord eu une séance de travail dans la salle de conférence du gouvernorat de Kindia, avant de se rendre dans la sous-préfecture de Friguiagbé pour rencontrer les populations bénéficiaires de cette commune rurale.

Dans cette commune, elle a rappelé l'objectif de sa visite. « L'amélioration du cadre de vie des populations est une priorité des autorités de la transition. En 2018, la préfecture de Kindia avait été déclarée FDAL.  Mais après des missions de suivi, il s'est avéré que par endroit, il y a eu un retour à la dalle, d'où la nécessité pour nous de passer dans les différentes localités et prôner la redynamisation de l'approche ATPC et pourquoi pas la fin de la défécation à l'air libre à l'horizon 2027 », a-t-elle fait savoir.

Dame Louopou LAMAH a également indiqué que son Département subventionne 11 ménages des 11 districts de Friguiagbé. « Nous sommes aujourd'hui à Friguiagbé pour ne pas seulement se limiter à la sensibilisation et à l'information mais pour passer à l'appui, motiver les différents ménages à adhérer à ce programme. C'est ainsi qu’en collaboration avec l'ONG VGAC, l'UNICEF, le Ministère de l'Environnement subventionne onze ménages des onze districts de Friguiagbé en ciment, en tôle, en fer à béton et en rouleaux de fils de fer pour leur permettre de passer de latrines de fortune à des latrines améliorées. Nous tenons à féliciter vraiment la population de Friguiagbé et à l'encourager pour l’avancée et renforcer cette approche », a déclaré la ministre tout en remettant les lots aux autorités.

Dans la commune rurale de Friguiagbé, l'approche préfecture FDAL est mise en œuvre par le Comité Communal de maintien à la durabilité en collaboration avec l'ONG Volontaires Guinéens à l'Assistance Communautaire (VGAC), grâce à l'accompagnement de l'administration au niveau préfectoral, régional et l'UNICEF sous le leadership de l'Inspection Régionale de l'Environnement et du Développement Durable.

Selon le maire de cette commune rurale, « la mise en œuvre de cette approche a connu une forte adhésion des populations car il faut reconnaître qu'après son implémentation, plusieurs latrines locales au nombre de 629 ont été substituées en latrines améliorées avec l’appui de l'UNICEF. En plus, il faut compter la réalisation de 304 latrines par d'autres ménages sans subvention. Ces chiffres démontrent largement l'engagement de nos populations à s'inscrire dans le cadre du renforcement de la résilience de nos communautés face aux problèmes liés à l'insalubrité et aux maladies hydriques ».

Que retenir de l'ATPC en Guinée ?

L'approche ATPC a pour partenaire Technique et Financier l'UNICEF. Il s'inscrit dans le cadre du renforcement de la résilience des communautés face aux épidémies liées à l'insalubrité et aux maladies hydriques.

C'est en 2009 que la Guinée a débuté l’implémentation de l’approche ATPC pour se débarrasser des matières fécales, des eaux usées et des déchets ménagers pour un environnement assaini et sain avec un objectif Zéro défécation à l’air libre. En 2020, le pays s’est doté d’une feuille de route pour mettre fin à la défécation à l’air libre à l’horizon de 2027. Cette approche a graduellement connu des mutations : ‘’Village – FDAL’’ vers ‘’Commune – FDAL’’ en 2016 et tout récemment ‘’Préfecture – FDAL’’ en 2021.

Pour rappel, 47.8% de la population guinéenne n’ont pas accès à une latrine hygiénique parmi lesquelles 34.7% utilisent des latrines non améliorées et 13.1% défèquent à l’air libre. La région de Nzérékoré est la deuxième du pays à avoir un taux élevé de défécation à l’air libre soit  21.8%, après Labé 40.1%, selon la dernière Enquête Démographique de la Santé.

Sur les 366 communes rurales (CR) que compte la Guinée, seulement 94 sont déclarées et certifiées, fin de défécation à l’air libre. Il reste encore 272 CR à couvrir afin que la Guinée soit déclarée FDAL à l’horizon 2027(Fin de Défécation à l’Air Libre).

Créé le Mardi 27 septembre 2022 à 19:27

TAGS