Chimpanzés de Bossou : Fana, la doyenne, décède à l'âge de 71 ans, Yô porté disparu...

Lola
Un chimpanzé dans la forêt classée de Bossou
Un chimpanzé dans la forêt classée de Bossou

CONAKRY-Dans la préfecture de Lola, les chimpanzés de Bossou, une espèce rare de primates, sont en train de s'éteindre à petit feu. C'est du moins le constat fait sur place par les scientifiques en charge de la gestion de ces animaux qui ont presque les mêmes modes de vie que les hommes. Alors que le chimpanzé Yô est porté disparu, Fana la plus veille des chimpanzés de Bossou a rendu l'âme entre le 10 et le 12 septembre 2022. 

Selon nos informations, sa mort est liée à un accident qu'elle a subie depuis son jeune âge mais aussi le poids de l'âge. Né vers 1951, le corps de Fana a été retrouvé dans la forêt sacrée de Bossou. Son inhumation a eu lieu le mardi 20 septembre 2022, en présence de plusieurs cadres de l’Environnement, nous apprend-t-on. 

"Fana était la plus veille chimpanzé dans la forêt de Bossou. Né vers 1951, elle a fait un accident depuis son jeune âge. Elle a chuté d’une branche. Du coup, elle a eu une paralysie du bras gauche. Mais avec la vigueur de son jeune âge, elle a pu supporter sa paralysie dans le parcours des collines de Bossou, à la recherche de la nourriture, et la conquête de l'espace. Mais dans les derniers temps, la paralysie plus le poids de l'âge, avaient beaucoup contribué à la dégradation de son état de santé.

Ce qui fait qu'elle était réduite maintenant. Au lieu de grimper les arbres, elle construisait son nid au sol, chose qui l'exposait à une humidité constante du sol et de la rareté de la nourriture à la base des fruits. Cela a contribué fortement à la dégradation de son état de santé, elle marchait péniblement. Vers la fin, elle menait une vie solitaire. Finalement, elle est morte entre le 10 et le 12 septembre dans la forêt sacrée du mont Gban (…).

Quand on s'est mis à la recherche de Fana, ce sont les propriétaires même de la forêt qui nous ont alerté qu'ils ont trouvé son corps sans vie dans la forêt sacrée. Après consensus, selon les rituels du milieu, on a transporté le corps de Fana le 20 septembre et nous avons procédé à l'inhumation de façon très digne (…) Des messages de sensibilisation ont été lancés à la population pour la protection de l'environnement et de la biodiversité", nous a confié Paul Lamah, Directeur Général de l'Institut de Recherche Environnementale de Bossou.

Fana laisse derrière elle, trois petits dont deux mâles et une femelle. Les deux mâles vivent aujourd'hui, la femelle qu'on appelait Jotayo. En 2004, Jotayo suite à une grippe qui a décimé 8 chimpanzés du groupe, elle a quitté le groupe pour se diriger vers la grande forêt du mont Nimba, nous rapporte les scientifiques, ajoutant que de nos jours, il ne reste que 5 chimpanzés à Bossou. Yô, un des chimpanzés est porté disparu depuis quelques temps. Sa mort n'est pour le moment pas confirmée. Les recherches continuent pour le retrouver.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Dimanche 25 septembre 2022 à 13:05