Epuration des eaux usées de Conakry : Le CNT adopte des accords portant sur 18,80 millions Usd

Guinée
Dr Dansa Kourouma, Président du Conseil national de Transition
Dr Dansa Kourouma, Président du Conseil national de Transition

CONAKRY-Ce samedi, 17 septembre 2022, le Conseil National de la Transition (CNT) a adopté à la majorité des conseillers présents, la loi portant autorisation de ratification des accords relatifs au projet de modernisation et d'extension de la station d'épuration des eaux usées de Conakry.

Ce projet dont le montant global se chiffre à 18,80 millions de dollars Usd contribuera à la protection de l'environnement et à l'amélioration du cadre de vie et des conditions sanitaires des populations de Kaloum, Matam et Dixinn à travers le traitement des eaux usées collectées avant leur rejet en mer.

Vu l'importance de ce projet, la commission plan, affaires financières et contrôle budgétaire a, dans sa présentation du rapport synthèse, invité les conseillers nationaux à bien vouloir autoriser la ratification de ces accords de financement entre la Banque Islamique de Développement (BID) et la République de Guinée. Une invite qui a été bien appuyée par Moussa Cissé, ministre de l'Économie, des Finances et du Plan qui n'a manqué de mettre l'accent sur l'importance de la modernisation et d'extension de la station d'épuration des eaux usées. 

« Vous comprendrez que la préoccupation du Gouvernement de transition est accentuée par endroit sur l'assainissement. Et c'est en cela que vous avez vu l'engagement personnel du président de la transition, de l'ensemble des membres du gouvernement y compris vous les conseillers nationaux de vous impliquer dans l'assainissement de la ville de Conakry et des villes.

On ne peut pas parler de santé publique si on n'est pas dans un environnement sain. Je voudrais vous exhorter au nom du président de la transition, chef de l'Etat et de monsieur le Premier ministre Dr Bernard Goumou vous demander de bien vouloir accepter la ratification de cet accord de financement », a plaidé Moussa Cissé. 

Une demande tombée dans de bonnes oreilles. Les conseillers nationaux du CNT ont adopté l'autorisation de ratification de ce financement composé d'un accord cadre, d'un accord mandat, d'un accord de prêt et d'un accord d'assistance technique. Les conditionnalités de la mise à disposition des crédits se présentent comme suit : 

1- Accord de prêt

Le remboursement se fera en 36 versements semestriels consécutifs de 194. 531,79 Dinar islamique sur une période de 25 ans, la période de grâce est de 7 ans, les frais de service estimés à 507 559,16 Dinar islamique seront remboursés en 22 versements semestriels à compter de la date de signature et le dernier décaissement est arrêté au 31 décembre 2026.

2- Accord de vente à tempérament

Le remboursement se fera sur 20 ans, le moratoire est de 5 ans et le taux de marge est de 2,66% par an.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Dimanche 18 septembre 2022 à 1:45