CNT: Présentation de la Loi de Finances Rectificative ( LFR) 2022

Guinée

CONAKRY-Les ministres du Budget, de l'Economie, des Finances et du Plan ont présenté hier mercredi, 14 septembre 2022 à l'hémicycle, la Loi de Finances Rectificative (LFR) exercice 2022. C'était lors d'une plénière entièrement consacrée à la première loi rectificative du premier budget de la refondation de l'Etat adopté par ordonnance du président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya.

Conformément aux dispositions de l'article 50 de la loi du 06 août 2012 portant Loi Organique Relative aux Lois de Finances, le Gouvernement de transition dirigé par Dr Bernard Goumou à travers les départements sectoriels, a soumis aux conseillers nationaux, la Loi de Finances Rectificative 2022.

Dans son discours devant les membres du Conseil National de la Transition (CNT), des membres du gouvernement et des présidents des institutions républicaines, Dr Lancinè Condé ministre du Budget a précisé que le conflit russo-ukrainien est l'une des principales causes de l'évolution défavorable de l'environnement économique de la Guinée.

Le budget de l'Etat rappelle-t-il a été donc confronté à une baisse de ses prévisions de recettes douanières. Conséquence de la réduction du volume des importations. Ensuite, le ministre du Budget a soutenu que le projet de loi de finances rectificatives a été préparé afin de préserver la stabilité macroéconomique, de contribuer à la maitrise de l'inflation et de prévenir une dégradation de la situation socioéconomique.

Par ailleurs, Dr Lancinè Condé a fait savoir que la LFR 2022 a pris en compte d'importantes mesures nouvelles prioritaires. Il s'agit entre autres du financement des projets non prévus dans la Loi de Finances Initiale sur les ressources des Droits de Tirages Spéciaux ( DTS), la prise en compte de l'encaissement de la garantie constituée dans le cadre de l'accord cadre sino-guinéen pour un montant de 699,71 Milliards ( Mds) de francs guinéens, la revalorisation des bourses d'entretien des étudiants et des militaires stagiaires, l'encaissement de diverses garanties émises par l'Etat en 2022 pour un montant de 115, 4 Mds de francs guinéens, la prise en compte de l'allocation budgétaire en faveur du projet de construction de la contournante de Boké pour 190,14 Mds gnf et la budgétisation du coût du recensement général de la population et des activités relatives aux prochaines échéances électorales.

« Les grandes masses du projet de budget rectificatif 2022, en matière de recettes sont révisées à la hausse de 128, 67 Milliards de francs guinéens (Gnf) par rapport à la LFI 2022 et sont estimées à 26.192,46 Mds. Elles sont composées de recettes fiscales pour 22. 314,76 Mds, de dons, legs de concours pour 1. 153,37 Mds, autres recettes pour 1. 556,88 Mds et ressources des budgets d'affectation spéciale (BAS) pour 1.168, 45 Mds

En matière de dépenses, elles sont évaluées à 30.566,41 Mds en baisse de 41,25 Mds ( -0,13%) par rapport à la LFI (loi de finance initiale). Elles sont constituées des dépenses du budget général pour 29.397,96 Mds (96,18%) et des dépenses des budgets d'affectation spéciale pour 1.168,45 Mds (3,82%). Le budget général est constitué de dépenses courantes pour 19.004,27 Mds (64,64%) et de dépenses d'investissement pour 10.393,69% Mds (35,36%)», a déclaré Dr Lancinè Condé.

Pour sa part, Moussa Cissé ministre de l'Économie, des Finances et du Plan a annoncé la mise en exécution de certaines mesures prises pendant l'immersion gouvernementale qui leur a permis de toucher du doigt des difficultés rencontrées par les habitants de l'intérieur du pays.

« Le Ministère de l'Economie, des Finances et du Plan compte mettre en œuvre l'ouverture dans le budget révisé de 2022 des crédits nouveaux permettant la prise en charge selon la maturité des projets, des actions à réaliser au profit des populations à la base pour une amélioration de leur qualité de vie. Il s'agira notamment de prévoir dans la loi de finances rectificative soumise à votre appréciation des projets financés sous ressources propres et à la nécessité de mise en œuvre de certains projets prioritaires en lien avec la charte de la transition », a-t-il dit.

De son côté, après avoir égrené quelques axes phares en matière de réformes engagées par le Président Colonel Mamadi Doumbouya, Dr. Dansa Kourouma, Président du CNT a invité le Gouvernement à améliorer le processus d'affectation des recettes non fiscales, accroître la contribution des sociétés publiques aux recettes de l'État, le respect du plan d'engagement, la lutte contre les surfacturations à travers la fixation d'un prix référentiel de la commande publique.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Jeudi 15 septembre 2022 à 9:58

TAGS