Crime à Koloma : L’autopsie du corps de Mouctar a livré son verdict…

Conakry
Un véhicule de la police face à des manifestants sur le tronçon Cosa-Koloma, image d'archive
Un véhicule de la police face à des manifestants sur le tronçon Cosa-Koloma, image d'archive

CONAKRY- Doctorant en médecine, Mouctar Diallo a été tué dans la soirée du 3 septembre 2022, dans des circonstances confuses en marge des échauffourées ayant éclaté entre forces de l'ordre et jeunes à Koloma "carrefour cirage". La victime roulait sur sa moto quand elle s’est retrouvée au mauvais moment et au mauvais endroit.

L’origine de son décès a fait l’objet d’une vive polémique partie d’une déclaration fracassante d’un proche du défunt. Le 4 septembre, au lendemain de sa mort, un des membres de la famille avait déclaré que le jeune serait mort suite à des bastonnades. Alors que la veille, c’est-à-dire, le jour de son décès, tous les témoins laissaient entendre le contraire. C’est dans cette confusion que la justice qui s’était saisie de ce dossier a ordonné une autopsie sur le corps.

Dix jours après les faits, l'autopsie annoncée a été réalisée. Le rapport d’autopsie a été transmis à un Parquet de Conakry mais le corps de la victime n'a pas été encore restitué à la famille, d'après une source médicale interrogée par Africaguinee.com.

Le verdict des résultats d’autopsie est sans appel, d'après une source judiciaire, qui s’est confiée à Africaguinee.com. « Le jeune doctorant a perdu la vie suite à une blessure par balle », selon notre source.

D’après nos informations un Parquet d’un tribunal de première instance a été saisi pour la suite de l’enquête dans cette autre affaire de crime.

A suivre...

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28 

Créé le Mardi 13 septembre 2022 à 21:09