Cas Damaro, feu Lonsény, Thiegboro et cie : La jeunesse du Konia hausse le ton !

Guinée
Amadou Damaro Camara, ancien président de l'Assemblée Nationale
Amadou Damaro Camara, ancien président de l'Assemblée Nationale

CONAKRY-La mort de Lousény Camara en détention, l’incarcération prolongée de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Amadou Damaro Camara, d’Ibrahima Kourouma, accusés de détournement de deniers publics, irritent la jeunesse du Konia, qui a interpelé ce samedi 10 Septembre 2022 le président de la Transition, colonel Mamadi Doumbouya.

Ce n’est pas tout. Le refus par la justice de laisser Moussa Tiegboro Camara de sortir du territoire alors qu'il serait en mission d'étude au Maroc agace aussi ces jeunes qui ont adressé un message d’avertissement aux autorités de la transition.

« Les derniers développements de la situation socio-politique de notre pays nous amènent à attirer l'attention du peuple pour l'impérieuse nécessité de maintenir la paix en Guinée », a entamé le porte-parole de la jeunesse du Konia.

La déclaration selon laquelle la justice devrait être désormais la boussole qui orientera chaque citoyen a suscité un espoir certain, a-t-il indiqué. Malheureusement, déplore-t-il, « on a l'impression que le CNRD a dû remettre cette boussole aux personnes ayant des intentions cachées qui se battent contre toute procédure légale afin de plonger notre pays dans une crise sociale ».

Le constat est amer, poursuit-il, car certains hauts cadres sont considérés comme cobaye de cette transition. « Ces cadres, depuis leur arrestation attendent d'être situés sur leurs sort. Parmi lesquelles nos frères : Honorable Amadou DAMARO CAMARA, Dr Ibrahima KOUROUMA, et le feu Honorable Lounceny CAMARA qui d'ailleurs a connu une mort tragique dans les conditions inhumaines. A cette liste s'ajoute le cas du Colonel Moussa Tiégboro CAMARA qui, ayant bénéficié d'une bourse d'études militaires au Maroc fut empêché de quitter le pays », détaille N'Godji Camarab porte-parole, la jeunesse Konia.

Il trouve incompréhensif qu'un militaire, doté d'une bourse et munie de toute la documentation officielle de la hiérarchie militaire soit empêché de voyager par un simple coup de fil du Ministre de la justice.

« Nous jeunes du Konia, nous ne permettrons à personne de faire de nos cadres un trophée de guerre ou une source d'enrichissement au mépris de la loi et les procédures judiciaires conformes à la loi », prévient N'Godji Camara, appelant le CNRD et son Président de reconsidérer leur position pour le respect des droits civiques

« A l'instar des autres, nous pouvons mieux manifester pour exiger ce que de droit, mais nous préférons la paix et la quiétude sociale », a-t-il averti.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 10 septembre 2022 à 18:27