Guinée : Appel pour une "transition politique et citoyenne responsable"...

Guinée

CONAKRY-Depuis le 05 septembre 2021, la Guinée est dans une nouvelle période charnière de son histoire. Dans le souci de ramener le débat autour de la réflexion, en vue de la réussite de la transition en cours et le développement de la Guinée, la dynamique "LA GUINÉE QUE NOUS VOULONS", a appelé ce vendredi 9 septembre 2022, la classe politique et les acteurs de la société civile au dialogue. C’était à la faveur d’une conférence de presse animée à la maison éponyme sise à la Minière, a constaté sur place Africaguinee.com.

"A la classe politique, la dynamique demande de privilégier le dialogue pour le bonheur de tous guinéens. Aux acteurs de la société civile, de poursuivre l'engagement citoyen à travers l'éducation civique, le contrôle citoyen et les plaidoyers durant toute cette période transitoire. Nous appelons la Communauté Internationale, notamment la CEDEAO, l'UA, L'ONU, d’accompagner les autorités de la transition dans les réformes engagées dans le cadre de la refondation pour le retour à l’ordre constitutionnel", a appelé Mohamed Aly Condé, secrétaire général de la dynamique "LA GUINÉE QUE NOUS VOULONS".

Cette structure de la société civile regrette les cas de morts enregistrés pendant les récentes manifestations et appelle à la retenue pendant cette période d’exception, en vue de sauvegarder la paix et renforcer le vivre-ensemble entre les guinéens.

"Nous regrettons les cas de morts enregistrés lors des récentes manifestations et nous nous inclinons pieusement devant leurs mémoires. Nous regrettons également les cas de blessés, de destruction d'édifices publics et privés, ainsi que les actes de vandalisme. Ces violences ne sauraient être des balises sociales. En conséquence, nous condamnons ces violences et prônons la justice, la retenue en vue de sauvegarder la paix et la quiétude sociales dans notre cher pays", a ajouté le conférencier.

Mohamed Aly Condé a salué aussi les nombreuses réformes entreprises par les nouvelles autorités du pays, notamment la récupération des domaines bâtis et non bâtis de l'Etat, la lutte contre la corruption et les détournements de deniers publics avec comme clé de voûte la poursuite, l'interpellation, et le jugement des présumés auteurs, sans exception aucune. Ce, dit-il, dans le strict respect des lois en vigueur.

Mamadou Yaya Bah

Pour africaguinee.com

Créé le Vendredi 09 septembre 2022 à 19:24