Relance du dialogue : Voici ce que l’ANAD demande à Goumou et au colonel Doumbouya

Guinée
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG

CONAKRY-Le 06 septembre dernier, le Président de la Transition a donné des instructions au Premier ministre d’aller chercher les autres acteurs qui continuent de boycotter le cadre dialogue afin qu’ils rejoignent la table de concertation.

« Le Président m’a demandé en tant que Premier ministre de tendre la main afin que ceux qui hésitent encore à venir autour de la table dans le cadre des concertations, viennent. Il m’a demandé d’aller les chercher pour qu’on discute.

Parce que la solution à nos problèmes ne peut être trouvée que par les guinéens. L’essentiel est qu’à la fin de cette transition, tous les guinéens soient unis autour d’un idéal commun », a déclaré mardi dernier le Premier ministre Bernard Goumou.

Lire aussi-Relance du dialogue : Doumbouya donne des instructions à Goumou…

Interrogé ce jeudi 8 septembre 2022 sur cette « main tendue », Dr Fodé Oussou Fofana, un de responsables de l’ANAD a affiché une ouverture, mais précise toutefois qu’il y a d’abord des préalables. Quels sont ces préalables ? Explications

« On n’a pas besoin de nous supplier pour venir autour de la table de dialogue parce que nous en sommes demandeurs depuis le 05 septembre. Le Premier ministre n’a pas besoin de fournir d’efforts pour venir nous chercher. Tout ce qu’on leur demande, c’est de mettre un cadre structuré en place.

Le cadre que nous demandons doit avoir le schéma suivant :  Le CNRD et le Gouvernement d’un côté, de l’autre, les partis politiques qui ne sont pas d’accord avec le chronogramme, la société civile, sous la supervision d’un médiateur avec les partenaires techniques et financiers.

Si cela est fait, nous viendrons de nous-mêmes. S’ils mettent ce cadre-là à midi, ils nous invitent à 13h, on sera là. Donc, il n’a pas besoin de fournir trop d’efforts pour ça. Si le Président prend un acte pour mettre en place un cadre structuré, nous serons là », a confié Dr Fodé Oussou Fofana, un des dirigeants de l’Alliance Nationale pour l’alternance et la Démocratie (ANAD).

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 08 septembre 2022 à 18:06