Crimes à Conakry : Gadiri Diallo, 16 ans, succombe à ses blessures par balle…

Hamdallaye
Des éléments des forces de défense et de sécurité déployés sur l'autoroute le Prince pour le maintien d'ordre
Des éléments des forces de défense et de sécurité déployés sur l'autoroute le Prince pour le maintien d'ordre

CONAKRY-En Guinée, la série noire des crimes de sang continue dans la banlieue de Conakry. Ce mercredi 7 septembre 2022 un jeune adolescent a succombé à ses blessures par balle, au quartier Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, a appris Africaguinee.com de sources familiales et médicales.

Abdoul Gadiri Diallo, c’est son nom. Ce jeune âgé de 16 ans, carreleur de profession, est originaire de la sous-préfecture de Dalein, préfecture de Labé, en moyenne Guinée.

Il a été touché par balle à Hamdallaye Concasseur, en marge des échauffourées qui ont éclaté sur l’autoroute le Prince dans le sillage de l’inhumation d’un autre jeune tué le 17 août dernier lors d’une manifestation anti-junte, appelée par le FNDC (front national pour la défense de la constitution).

« Mon petit frère a été touché par balle entre 16h-17h, dans les hauteurs de Hamdallaye Concasseur. La balle l’a atteint dans l’abdomen. Il a été admis à Donka pour des soins. Arrivé, on m’a demandé de trouver des poches de sang. J’étais allé dans cette quête, mais hélas à mon retour il était déjà décédé », a confié à Africaguinee.com, Thierno Sadou Diallo, le grand frère du défunt.

Le corps de cette nouvelle victime se trouve à la morgue de l’hôpital Donka, a-t-on appris. Selon nos informations, au moins cinq blessés par balles ont été enregistrés dans le même quartier ce mercredi 7 septembre 2022.

Des témoins joints par Africaguinee.com, indexent des éléments du Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA), une unité d’élite de l’armée guinéenne.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 08 septembre 2022 à 2:16