L’ex chef des armées sous Alpha Condé "nommé" par Doumbouya : Ce qu’on ne vous a pas dit…

Guinée
Alpha Condé et des anciens dirigeants de l'armée dont Namory Traoré à l'extrême droite
Alpha Condé et des anciens dirigeants de l'armée dont Namory Traoré à l'extrême droite

RABAT-Votre quotidien en ligne Africaguinee.com l’avait annoncé en avril dernier, c’est désormais effectif ! L’ex chef des armées sous Alpha Condé, renversé le 05 septembre 2021 entame une carrière diplomatique. Le Général à la retraite Namory Traoré, puisque c’est de lui dont il s’agit, a posé ses valises à Rabat, capitale du Maroc où il a été nommé par Mamadi Doumbouya, tombeur d’Alpha Condé, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée.

« Il est arrivé avec son épouse et deux de ses enfants », confie une source diplomatique. Le Général Namory Traoré était une figure importante du régime déchu. Pendant huit ans, il est resté inamovible à son poste de Chef d’Etat-major Général des Armées (2013-2021). Une longévité qui témoigne de la confiance que lui vouait le président déchu, mais qui, aujourd’hui serait déçu de lui.

Après le renversement d’Alpha Condé, il a été limogé et mis à la retraite par le chef de la junte. Mais il ne chômera pas longtemps. Il a d’abord été nommé membre du Conseil Supérieur de la Défense, un noyau stratégique ayant pour but la coordination de la politique en matière de sécurité et de défense. Il est présidé par le chef de l’Etat, colonel Mamadi Doumbouya. Puar la suite, les choses se sont très vite accélérées. Il a été gratifié du poste d’Ambassadeur dans un pays (Maroc) qui a des liens de coopération et d’amitié très forts avec la Guinée depuis l’indépendance.

Mais il a bien fallu du temps pour qu’il regagne son poste sur les rives du fleuve Bouregreg. Pourquoi ? Après avoir rappelé début février dernier près de cinquante ambassadeurs nommés par Alpha Condé, le chef de la junte s’était retrouvé face à une nouvelle difficulté. L’obtention des accréditions pour la nomination de nouveaux ambassadeurs. « C’est un processus long qui ne s’obtient pas si facilement surtout lorsqu’il s’agit d’un pouvoir issu d’un putsch », nous explique une source bien informée.

Du coup, pour palier à cette difficulté, en lieu et place des nominations de nouveaux ambassadeurs pour occuper les postes laissés vacants, l’on avait plutôt assisté à des nominations (par arrêté du ministre des affaires étrangères) de chargés d’affaires dans les ambassades. Il a fallu donc du temps et d’âpres négociations, apprend-on, pour obtenir le fameux sésame (l’accréditation) auprès du royaume chérifien pour le Général Namory.

« Le Maroc a donné son feu vert, l’autorisation a été accordée il y a quelques mois », précise une source diplomatique, qui n’exclut pas qu’il y ait de nouvelles nominations d’ambassadeurs dans les prochaines semaines dans certains pays du continent, notamment dans la sous-région. « D’autres pays de la sous-région ont également donné des autorisations d’accréditions », explique notre informateur.

A propos du Général à la retraite Namory Traoré, il devra bientôt présenter ses lettres de créance à sa Majesté le Roi Mohamed V. Mais avant, il doit présenter les "copies figurées" au ministre des affaires étrangères. Toute chose devant lui permettre de commencer à travailler.

Mais une question demeure : Pourquoi sa nomination au poste d’ambassadeur dans ce pays (frère) n’a-t-il pas été rendue publique officiellement sur les médias d’Etat ? Ceci est une autre histoire.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 02 septembre 2022 à 14:02