Guinée : Voici le niveau des préparatifs du procès de Dadis et cie...

Guinée
Moussa Dadis Camara
Moussa Dadis Camara

CONAKRY-Le procès des auteurs présumés des exactions commises au stade de Conakry en 2009 s’ouvrira ce mois de septembre, selon le Gouvernement. Dès lors une question se pose : Où en est-on dans les préparatifs ?

Ce vendredi 02 septembre, une réunion du comité de pilotage dudit procès s'est déroulée au ministère de la justice pour faire le point sur les préparatifs. Le moins que l’on puisse dire, ce que tout n’est pas encore totalement au prêt au niveau de la logistique, la formation et la sécurité.

Les magistrats devant conduire le procès n’ont pas fini la formation, tandis que bâtiment ad-hoc devant abriter les audiences n’est pas totalement terminé. Au niveau du ministère de la justice, c’est une course contre la montre qui s’engagée alors que la date de l’ouverture du procès devrait être annoncée le 05 septembre.

Lire aussi-Dadis Camara parle : "J'encourage la tenue du procès du massacre du 28 septembre..."

"Nous mettons les bouchés doubles pour que ça se fasse dans le temps indiqué", a déclaré la secrétaire générale du département de la justice. Irène Marie HADJIMALIS, assure que les préparatifs évoluent, mais il reste encore 5% d'exécution des travaux du bâtiment devant abriter le procès. 

"L’entrepreneur lui-même a dit que nous sommes à 95%, les travaux ont vite évolué. Il reste maintenant l'installation des chaises de l'auditorium, elles ne sont pas fabriquées en Guinée mais ces chaises seront-là dans un bref délai", a-t-elle déclaré.

Lire aussi-Procès de Toumba, Pivi et cie : les choses sérieuses commencent…

Quatorze personnalités civiles et militaires sont inculpées par la justice guinéenne dans le dossier du 28 septembre 2009. Parmi eux, l’ex chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, son ex aide de camp, Toumba Diakité (en détention depuis 2015), les colonels Moussa Thiegboro Camara, ancien patron des services spéciaux, Claude Pivi alias Koplan, ancien patron de la sécurité présidentielle, Abdoulaye Chérif Diaby, médecin-militaire, ancien ministre de la Santé. Ils sont accusés d’avoir joué un rôle dans la commission des atrocités qualifiées de crimes contre l’humanité.

Tous les prévenus seront-ils présents à l’ouverture du procès ? "Ce sont des questions techniques qui ne relèvent pas du département mais plutôt des Magistrats chargés de conduire le procès", nuance la secrétaire général du département de la Justice. 

A suivre...

Siddy KoundaraDiallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Vendredi 02 septembre 2022 à 21:52