Genève : Alpha Condé dans le viseur de la défense de Beny Steinmetz…

Simandou
Alpha Condé, Georges Soros, Beny Steinmetz, photomontage Africaguinee.com
Alpha Condé, Georges Soros, Beny Steinmetz, photomontage Africaguinee.com

GENEVE- Simandougate ! Ça vous dit quelque chose ? Forcément. On parle encore et toujours de cette saga qui a commencé en 2005 sous le règne du Général Lansana Conté (1984-2008). De quoi s’agit-il dans ce nouveau feuilleton ? Il s’agit du procès en appel du milliardaire franco-israélien qui s’ouvre ce lundi 29 août 2022 à Genève.

En effet, en janvier 2021, le tribunal correctionnel de Genève avait reconnu Beny Steinmetz, patron de la société Beny Steinmetz Group Resources (BSGR), coupable des faits de « corruption d’agents publics étrangers et de faux dans les titres ». Pour la répression, il avait écopé d’une peine de 5 ans (de privation de liberté) et au paiement d’une « créance compensatrice de 50 millions de francs suisses ».

Lire aussi-Mines guinéennes : Beny Steinmetz ou la "malédiction" de Simandou…

Le milliardaire franco-israélien surnommé roi du diamant, est accusé d’avoir signé un pacte de corruption à grande échelle avec l'ancienne épouse de feu Général Lansana CONTE, pour faire main-basse sur les blocs 1 et 2 de Simandou, riche en fer, mais jamais exploité à date.  Entre 2005 et 2012, environ 10 millions de dollars de pot de vin ont été versés à Mamadie Touré, selon une enquête internationale.

Beny Steinmetz conteste ces charges, -pourtant reconnues par l’épouse de Conté vivant aux Etats-Unis-, qui était au cœur de ce affaire citée dans le scandale des "panamas papers", une fuite sans précédent de plus 11.5 millions de documents confidentiels issus du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonséka. Il accuse Georges Soros, milliardaire américain d’origine hongroise (homme de confiance d’Alpha Condé) d’être à l’origine de son malheur en Guinée.

Lire aussi-Les révélations de Bény Steinmetz : "Dadis, Konaté, Alpha, Soros et moi…"

La saga de Simandou qui a débuté en 2005 a connu plusieurs rebondissements. En effet, BSGR qui s’était adjugé en 2008 à 160 millions de dollars les deux concessions, les a mis en jachère. Ensuite, elle a revendu 51 % de ses actions au groupe Brésilien Vale pour 2,5 milliards de dollars. Le Jackpot! 

A son arrivée au pouvoir en 2010, Alpha Condé s’était très rendu compte de la supercherie.  Il décida alors de résilier le contrat de BSGR sur les blocs I et II de Simandou (quitte à frustrer Valé qui avait versé 500 millions de dollars) et d’engager des poursuites judiciaires pour corruption contre Beny Steinmetz.

Patatras ! En 2019, nouveau rebondissement spectaculaire. Le bras de fer n'ira pas loin. Puisque contre toute attente, un accord fut trouvé entre les deux parties grâce à l'implication de Nicolas Sarkozy, ancien président de la France. L'accord gardé confidentiel n'a jamais été jusque-là rendu public.

Toutefois, malgré le désistement de la Guinée, Beny Steinmetz n’a pas échappé au procès, début 2021, à l’issue duquel, il a été condamné. Le procès en appel s’ouvre ce lundi. Dans la ligne de mire de la Défense du tycoon franco-israélien, l’ancien dirigeant guinéen.

Un procès en appel et des risques pour Alpha Condé…

Les avocats du patron de BSGR devraient plaider l’acquittement, mais comptent bien enfoncer l’image de l’ancien président guinéen Alpha Condé, qui aurait réclamé des pots-de-vin pour que les entreprises minières conservent leurs concessions.

Selon MondAfrique, l’ancien dirigeant guinéen, aurait demandé initialement à BSGR « de payer 1,25 milliard de dollars pour pouvoir rester en Guinée. Refus. Le montant est descendu à 500 millions. Des négociations parallèles et secrètes avec Vale ont porté, elles, sur 250 millions US. Nouveaux refus ».

Les avocats de Beny Steinmetz comptent insister aussi sur la chasse aux sorcières qui a suivi le refus de BSGR. « Des accusations de corruption ont été proférées. Les ONG financées par Soros ont fait en sorte que de grands médias internationaux fassent circuler les rumeurs et les soupçons ».

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 29 août 2022 à 5:24