Guinée :Les camps de "Cellou-Sidya-Alpha" se rapprochent pour faire face au CNRD…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Alpha Condé, photomontage Africaguinee.com
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Alpha Condé, photomontage Africaguinee.com

CONAKRY- Face à un adversaire commun, des fois l’on oublie les rancœurs du passé ! Visiblement, le quatuor « ANAD, RPG-arc-en-ciel, CORED, FNDC-Politique », semble l’avoir bien compris.

En Guinée, le parti d’Alpha Condé se rapproche de ses adversaires d’hier les plus farouches. A savoir l’ANAD dont est membre l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et le FNDC- politique piloté par l’UFR de Sidya Touré ». Pour faire face à la junte dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya qui affiche une intransigeance sans faille, ces blocs ont décidé de faire front commun. Du moins pour l’instant.

Ces quatre coalitions politiques « ANAD, RPG-arc-en-ciel, CORED, FNDC-Politique », considérées comme les plus représentatives du pays ont été reçues conjointement, jeudi 25 août, par le médiateur de la Cedeao (communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest).

Pendant trois heures d’horloge, les délégués de ces blocs politiques se sont entretenus avec  Thomas Boni Yayi, présent à Conakry, depuis le 20 août dernier. C’est la rencontre la plus longue depuis l’entame des consultations entre l’ancien président du Bénin et les différents protagonistes du processus de la transition en Guinée. Que se sont-ils dit ? L’on est loin de cerner tous les contours de ce long huis-clos.

Cependant, il y a des signaux qui en disent long. Déjà hier, à la surprise générale, c’est Kiridi Bangoura, qui a été désigné pour porter la voix du quatuor. Et au lendemain de leur tête-à-tête -très commentés- avec le médiateur, des dirigeants de ces quatre coalitions, se sont retrouvés ce vendredi 26 août au QG (quartier général) de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) en vue d’harmoniser leur position pour, dit-on, avoir une position commune sur la suite. Notamment la conduite du dialogue devant s’ouvrir dans les prochains jours voire semaines.

Après avoir transmis hier (jeudi) un mémos commun au médiateur, un autre document conjoint devra suivre. Les « alliés » de circonstances ont déjà engagé, apprend-on, des discussions sur le contenu de la lettre qu’ils vont transmettre à l’envoyé spécial de la Cedeao. Lequel poursuit ses consultations, avant de prescrire un remède pour désamorcer la crise.

Alors que ce nouveau rapprochement entre le RPG arc-en-ciel et ses adversaires les plus redoutables d’hier « UFDG-UFR », risque de faire jaser, certains acteurs dédramatisent. « Face à un adversaire commun, il faut parfois oublier les petites rancœurs du passé pour unir les forces. C’est même une question de survie », nuance un membre d’une coalition.

A suivre…

Focus Africaguinee.com

Créé le Samedi 27 août 2022 à 3:28

TAGS