Guinée : Le système éducatif au cœur d’une plénière au CNT

Guinée
Dr Dansa Kourouma, président du CNT
Dr Dansa Kourouma, président du CNT

CONAKRY-Le Conseil National de la Transition (CNT) a organisé ce mercredi, 24 août 2022 à l'hémicycle, une plénière principalement axée sur l'éducation nationale. Pendant plusieurs heures, les trois ministres du système éducatif, se sont prêtés aux questions des conseillers nationaux. Dans un débat constructif, les problématiques qui minent l’éducation guinéenne, de manière générale, ont été épluchées de long en large lors de cette plénière.

A tour de rôle, chaque ministre a expliqué aux conseillers nationaux, les politiques et réformes initiées pour rendre performant le système éducatif guinéen, alors que cette année les examens nationaux ont été marqués par un taux élevé d'échec. Une situation qui préoccupe les conseillers Nationaux. D’où cette initiative qui vise à poser un véritable diagnostic sur les maux qui minent l’éducation guinéenne en vue d’apporter des solutions appropriées. Le but ultime est de redorer le blason de l’école guinéenne, presqu’à l’agonie.

Dans cet exercice, Guillaume Hawing ministre de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation a déploré l'abandon des postes par des enseignants qui préfèrent les centres urbains en lieu et place des zones rurales où la demande se fait sentir. En guise d'exemple cite le ministre, dans les demandes de mutations qui lui sont soumises, rares sont des enseignants qui souhaitent quitter la capitale Conakry pour l'intérieur du pays. Une situation qu'il entend prochainement résoudre pour le bonheur des apprenants de ces localités peu enviées par les enseignants.

A la question de savoir les critères de nomination des DPE, DCE et IRE ? Le ministre Guillaume Hawing a précisé : « Il s’agit de l'ancienneté, du diplôme, du concours, de la discrétion de l'autorité administrative, de la probité morale avérée et du leadership administratif et pédagogique. Ça dépend de tous ces critères », a déclaré le patron du MEPUA.

Le Président du CNT, Dr Dansa KOUROUMA n’a pas manqué de rappeler la nécessité d'avoir un système éducatif capable de produire une ressource humaine qualifiée, adaptée aux besoins du marché de l'emploi et au développement de la Guinée. Dans les échanges, plusieurs problématiques ont été soulevées. Il s’agit notamment - le faible niveau des enseignants ; - la faible allocation et mauvaise utilisation du budget de l'éducation nationale ; - l'insuffisance d'infrastructures adéquates ; - l'inadéquation entre les programmes de formations et les besoins du marché de l'emploi ; - les disparités dans le déploiement des enseignants sur le territoire national. Près de cent questions ont été posées aux ministres.

Dre Diaka Sidibé, ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation, dans sa communication, a rappelé qu'en dépit d'énormes interventions du gouvernement et des partenaires techniques et financiers, le secteur de l'éducation et de la formation peine à répondre efficacement à sa mission principale : celle de produire des ressources humaines qualifiées et capables de relever les défis du développement socio-économique de la Guinée.

C'est pourquoi révèle Dre Diaka Sidibé, depuis sa nomination à la tête de son département les réformes urgentes entreprises ont porté sur la formation des formateurs, le retour aux campus universitaires, la revalorisation des bourses d'entretien et d'études, la réforme des programmes de l'enseignement supérieur, l'équipement de plusieurs laboratoires etc.

Interrogée également sur la rareté des Docteurs parmi les enseignants, Dre Diaka Sidibé a fait savoir que longtemps, le pays s'est focalisé sur la formation de masse en licence.

« La préoccupation du niveau du système LMD n'avait pas été prise en compte. Aujourd'hui à travers la formation des formateurs, à travers le programme des 5000 masters, nous pensons que notre département pourra très rapidement revenir avec un nombre important de Docteurs dans notre système d'enseignement et de recherche. Aussi, je l'ai dit tantôt, la mise en place des bourses d'excellence pour favoriser la recherche », a-t-elle expliqué.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Jeudi 25 août 2022 à 3:05