Manifestation du 17 août, accusations de Gaoual : La mise au point du FNDC…

Guinée
Des leaders du FNDC
Des leaders du FNDC

CONAKRY-Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) reste droit dans ses bottes et ne compte pas reculer. Ce lundi 15 août 2022, le mouvement citoyen dissout par la junte, a réaffirmé sa détermination à battre le pavé le 17 août.

Accusé par le Porte-parole du Gouvernement d’avoir claqué la porte du dialogue le 27 juin dernier, le FNDC à travers son porte-parole a fait une mise au point.

« Quand on porte la parole d'un gouvernement bien que celui-ci soit issu d’un putsch illégal, on se doit avoir une parole publique responsable et ne pas raconter des contre-vérités comme il (Ousmane Gaoual Diallo) se le permet. Il soutient que lors du dernier dialogue, le représentant du FNDC aurait tenu son discours et claqué la porte pour partir. Ça ne colle pas avec la réalité. Ceux qui étaient présents avaient vu ce qui s'était passé avant que la délégation du FNDC ne quitte la salle. 

Au-delà de ça il prétend qu'ils sont en train de discuter avec les acteurs sociopolitiques, mais que ceux-là ne disent pas ce qui se dit en bas à la place publique, il se confond dans la manipulation de l'opinion. C'est ce genre d’attitudes qui est en train aujourd'hui de mener le Colonel Mamadi Doumbouya droit dans le mur. Mais qu'il comprenne que cette transition finira très bientôt par la détermination du peuple de Guinée. Il doit avoir de la retenue et de se taire lorsqu’il ne peut pas assumer les convictions qu’il a prétendu défendre hier », a martelé le Porte-parole du FNDC, interrogé par Africaguinee.com.

Manifestation du 17 août 2022

Abdoulaye Oumou Sow avertit qu’aucune force d’oppression ne pourra empêcher le FNDC de réclamer ses droits. Il appelle leurs partisans à se mobiliser pour la manifestation du 17 août.

« Par rapport à la manifestation du 17, nous le disons et nous le réitérons haut et fort, aucune force d'oppression, aucun gouvernement illégal et illégitime qui viole ses propres engagements notamment sa charte de transition ne peut nous empêcher de réclamer nos droits. Que cela plaise ou non le CNRD qui encagoulé. Il va falloir qu'ils comprennent que notre lutte pour l’instauration de la démocratie continuera. Nous appelons les citoyens prodémocratie à se mobiliser et à préparer les pancartes, les banderoles et les casseroles pour manifester pacifiquement ce mercredi 17 août 2022 sur toute l'étendue du territoire national. Pour ceux qui sont dans la capitale Conakry, l'itinéraire sera Tannerie pour le Palais du peuple », a précisé M. Sow.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 15 août 2022 à 19:15