Violences à Conakry : "12 agents blessés, un véhicule de la CMIS incendié, 85 manifestants interpellés…", selon la Police

Guinée
Un policer blessé sur le terrain du maintien d'ordre à Conakry
Un policer blessé sur le terrain du maintien d'ordre à Conakry

CONAKRY-Dans la soirée de ce jeudi, 28 juillet 2022 juste après les émeutes survenues à Conakry en marge de la manifestation du FNDC, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a fait le bilan de la journée.

Selon Colonel Mory Kaba, Directeur adjoint des services de communication, plusieurs policiers ont été blessés dans les échauffourées, un véhicule de la CMIS incendié et 85 manifestants arrêtés. Contrairement au bilan fournit par les organisateurs de la manifestation, la police ne fait pas état de cas de morts, ni de blessés par balles.

« Le bilan des manifestations du 27 et 28 juillet fait état de 12 blessés parmi les forces de l'ordre tous admis au service de santé des armées, un véhicule de la police CMIS incendié par les loubards, 85 personnes interpellées », a expliqué l’officier joint ce soir par Africaguinee.com.

Le colonel Mory Kaba précise que les manifestants arrêtés ont été mis à la disposition des OPJ (officiers de police judiciaire) pour être déférés devant les tribunaux. Ils sont poursuivis pour des faits de troubles à l'ordre public, coups et blessures volontaires sur les agents des forces publiques suivies des destructions de biens.

Dans le même sillage, le Parquet Général de la Cour d’Appel de Conakry a annoncé des poursuites judiciaires contre les organisateurs de la manifestation et les participants.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Vendredi 29 juillet 2022 à 1:23

TAGS