Troubles à Conakry : Foniké Mengué et cie visés par des poursuites judiciaires...

Guinée
L'avocat Général Mohamed Lamine Diallo
L'avocat Général Mohamed Lamine Diallo

CONAKRY-Suite aux troubles enregistrés ce jeudi 28 juillet 2022 à Conakry, le Parquet Général de Conakry a donné des instructions aux Procureurs des tribunaux d’instance de -Kaloum, Mafanco, Dixinn, Coyah, Dubreka- d’engager des poursuites judiciaires contre les organisateurs de la manifestation (dirigeants du FNDC, ndlr) et les participants.

Ces poursuites visent des faits de -destruction d'édifices publics et de biens privés, de provocation à un attroupement, de coups et blessures volontaires, d'association de malfaiteurs, d'entrave à la liberté de circulation et de complicité-.

« (…) Il a été porté à la connaissance du Parquet Général près la Cour d'appel de Conakry par les unités des services du maintien d'ordre, qu'au cours de la journée du 28 Juillet 2022, des rassemblements des individus surexcités munis des armes contondantes ont dans certains endroits de la ville de Conakry notamment sur l'axe de la route le prince, carrefour Tannerie, Baïlobaya, Keïtaya... pris d'assaut les éléments des services de maintien d'ordre de la Police et la Gendarmerie Nationale causant de nombreux blessés dans leur rang.

Ces agissements ont causé des troubles à l'ordre public entravant la libre circulation des citoyens, occasionnant ainsi la destruction de la Brigade de Gendarmerie de Bambéto et des véhicules de Police et de la Gendarmerie », a pointé l’Avocat Général, Mohamed Lamine Diallo.

Ces faits répréhensibles ont été commis à la suite des appels à manifester du Front National de la Défense de la Constitution (FNDC) dont les membres sont connus et identifiés, précise le Magistrat.

« Le Parquet Général a instruit aux Procureurs de la République des Tribunaux de première instance de Kaloum de Dixinn, de Mafanco, de Coyah et de Dubreka de diligenter sans délai des poursuites Judiciaires contre les organisateurs de la manifestation interdite en saisissant les Unités de Police Judiciaire de leur ressort conformément aux dispositions du Code de Procédure Pénale », a indiqué M. Diallo.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 28 juillet 2022 à 23:45

TAGS